Créer un site internet

Coqs heureux en banlieue sans nuisance ?

Des coqs dans un jardin de banlieue ! Est-ce bien raisonnable ?

Les coqs sont intéressants, beaux et utiles dans une basse-cour, mais ils chantent. Leurs chants, qui ne sont pas que matinaux, peuvent être une nuisance en saison de reproduction. J'ai eu trois coqs sans problème jusqu'en mai 2015, mais ensuite, cela s' est compliqué. 

Au début de l'aventure, je ne pensais avoir que quelques poules, puis, par erreur, j'ai eu des coqs et je pourrais difficilement m'en passer. Je n'imaginais pas que c'était possible dans un jardin de la banlieue parisienne, en pleine zone résidentielle. Heureusement, les coqs Orpington et Cochin sont relativement discrets et les voisins très sympas !

Début 2015, trois coqs cohabitaient paisiblement dans la petite basse-cour : un Orpington de février 2013, un Cochin d'avril 2014 et un jeune Orpington de fin mai 2014. L'aîné des coqs, l'Orpington argenté du nom de Théo, était un amour de coq, très calme, gentil et paisible. Il était adoré des poules qui le chouchoutaient et respecté des jeunes coqs bien qu'il demeurat boiteux suite à une infection mal soignée en 2013.

Les deux jeunes coqs avaient des caractères assez différents : Patty, le Cochin bleu, était un froussard et Atos, le jeune Orpington argenté, un chaud lapin. Ils s'entendaient très bien et semblaient très heureux au milieu du troupeau de poules, surtout durant les sorties dans le jardin.

Patty et Atos, les deux jeunes coqs

Les jeunes coqs sont souvent avec les jeunes poules, des Orpingtons fauves et des Cochins perdrix maillé-doré

Mais les jeunes coqs sont prêts à tout pour cocher des poules et sollicitent aussi les poules plus anciennes et les petites poules, la Padoue et les Hollandaises à huppe.

Dans le jardin, poules et coqs ont leurs habitudes, leurs circuits et leurs lieux de prédilection. Parmi ceux-ci, dès qu'il fait un peu froid, le dessous d'un grand romarin est particulièrement apprécié. Il sert également de refuges aux poules qui s'y regroupent autour de Théo pour éviter les assiduités des jeunes coqs. Ceux-ci en sont réduits à tourner autour de la plate-bande pour guetter les opportunités.

Mais d'autres endroits sont des terrains d'exploration intéressants : la terrasse, avec un petit bassin dans lequel il est agréable de boire et des plate-bandes pleines d'un fouillis d'arbustes dans lesquels la chasse aux insectes est fort fructueuse. Ce n'est pas que l'ordinaire ait vraiment besoin d'être amélioré, mais quand même, c'est excitant de chercher et d'attraper soi-même ses proies !

Dans un premier temps, j'ai vendu Atos, le jeune coq un peu trop fougueux. Cela a soulagé les poules pendant un temps, mais Patty, le coq Cochin s' est affirmé et a pris le relais. Quand les poules Orpington se sont mises à couver, les assauts répétés des coqs sont devenus pénibles pour les poules restantes, notamment les Araucanas dont certaines avaient le dosfort déplumé. 

J'ai dû isoler les coqs. Mais à partir de ce moment, ils se sont mis à chanter très fréquemment ce qui a fini par poser problème avec les voisins. Finis, les coqs heureux en banlieue ! 

J'ai dû accepter, la mort dans l'âme, de laisser partir Théo,  le coq Orpington et n'ai gardé que Patty, le coq Cochin bleu. Il dort dans un dortoir bien isolé et je fais tout pour limiter les nuisances de ses chants :

Qu'est-ce qui fait chanter le coq Patty ?

Autres histoires de coqs

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

Commentaires

  • Valérie91
    • 1. Valérie91 Le 06/02/2015
    Oui, ils sont vraiment heureux, chez toi ! Ici, en bord de Seine, le jardin est plein de boue. Je ne peux plus les faire sortir. Mais j'ai bien aménagé leur enclos avec des bottes de paille, cela leur plaît bien et les protège du vent.
  • Graciane
    Ce sont des poules et des coqs paisibles et calmes. Ils sont également tous ensemble dans l'enclos et ne se séparent que le soir pour se répartir entre les dortoirs, à peu près par classe d'âge.
    En fait, les seuls que j'isole quand ils ne sont pas dans le jardin, ce sont les jeunes coqs, pour que les poules soient un peu tranquilles. Là, ce soir, j'avais eu la flemme de les isoler et ils étaient tous les deux sur le dos de la petite Hollandaise Chocolat ! Je suis bien sûr intervenue, même si elle s'en sort étonnamment pas trop mal.
    Dans un quart d'heure, quand les poules auront pu se coucher, je vais relâcher les coqs !
  • Gwendoline
    C'est le bonheur dans ta maison, l'ambiance est tranquille, les coqs et poules tous ensemble... mais comment fais tu ?
    Dans le poulailler, ils ne sont pas tous ensemble... non ? J'aimerais bien avoir tout le monde ensemble sauf au moment de la reproduction... mais je crois bien que les coqs se bagareraient...