Le coq Théo et ses groupies

Théo est le plus doux et le plus gentil des coqs

Théo,  le grand coq Orpington né en février 2013, est mon premier coq. C'est vraiment un amour de coq, très paisible et calme, apportant tranquillité et sérénité dans la basse-cour. C'est le seul de mes coqs qui aime rester sur mes genoux et se faire gratouiller. Il faut dire que sa santé fragile a fait que je m'en suis beaucoup occupée. 

Il est discret et chante assez peu mais fait bien son travail de coq en poussant des cris d'alerte si des aminaux étrangers approchent du troupeau.

Il est très apprécié de ses poules qui l'entourent, le papouillent et le soutiennent quand il a mal à sa patte. Quand elles veulent se reposer, elles viennent se blottir auprès de lui. Les poules qui lui sont le plus attachées sont, assez logiquement, des Orpingtons, mais aussi les poules huppées, la Padoue comme les Hollandaises à huppe.

(Cliquez sur les photos pour les agrandir )

Alors même que Théo ne manifeste aucune agressivité vis-à-vis des jeunes coqs, ceux-ci le respectent et ne viennent jamais solliciter une poule quand elle est à ses côtés. Grâce sans doute au caractère serein de Théo, les trois coqs s'entendent et Théo est même assez souvent proche de Patty, le coq Cochin, en compagnie duquel il lui arrive de se reposer. 

Les relations avec Atos, le jeune coq Orpington, sont plus distantes. Atos n'a de cesse de cocher des poules, petites ou grandes, jeunes ou moins jeunes. Théo l'accepte si les poules sont loin de lui, mais il prend position face à Atos si les poules sont auprès de lui, a fortiori s'il s'agit de ses favorites.

Atos est obligé de tourner inlassablement autour des groupes de poules en attendant que certaines d'écartent de Théo. Il en fait des kilomètres !

Théo demeure très attaché à Zoé,  la poule Orpington noire, en compagnie de qui il est arrivé chez nous en juin 2013. Mais Zoé a un sacré caractère et n'est pas toujours disposée à se laisser approcher. Ils dorment néanmoins toujours côte à côte, à l'entrée du dortoir.

Pendant que Zoé couvait puis élevait des poussins, Liserette, la petite poule Orpington dorée à liserés s' est affirmée comme la fidèle favorite de Théo. Elle le suit partout et le couve du regard. Elle est toujours prête à se laisser cocher et lui facilite le travail en se mettant gentiment en position.

Les petites poules huppées,  la Padoue comme les Hollandaises, ne sont pas loin non plus de leur grand coq. Les petites Hollandaises prennent le plus souvent leur déjeuner sous sa protection. Théo fait semblant de cocher les petites Hollandaises qui en ont l'air très satisfaites. En revanche, il coche pour de vrai Estia, la Padoue, qui a passé l'été et l'autome 2014 avec un dos bien déplumé. Mais Théo est très doux et n'a jamais blessé une poule. 

Les Araucanas sont plus indépendantes,  d'autant qu'elles sont plus actives et qu'elles aiment grimper et se percher, ce que Théo ne peut guère faire, mais elles sont toujours prêtes à le soutenir s' il est patraque, Edith, la petite Araucana brun-doré partage avec Estia, la Padoue, le soin de lui lisser les plumes du camail.

Pour les cocher, cela dépend.  Elles veulent ou elles ne veulent pas. Quand elles ne veulent pas, elles courent très vite et se perchent. Théo n'a aucune chance, sauf en embuscade à l'entrée du dortoir le soir, car le matin, elles sont les premières levées et elles sortent comme des fusées prendre leur petit déjeuner. 

Avec la grande Splashie, la poule Orpington splash aussi grande que lui, il a des relations du type camaraderie. Régulièrement, il sont ensemble pour regarder les Araucanas creuser un trou de pouillage intéressant dont ils espèrent bien hériter ou pour surveiller le petit troupeau à l'entrée du grand poulailler.

Théo n'arrive que fort rarement à cocher Splashie et toujours par surprise, à la sortie du dortoir. En fait, seul Atos, je jeune Orpington ardent, arrive à cocher Splashie, mais il "passe en force".

Le groupe des poules de 2013 se regroupe régulièrement autour de Théo, pour brouter l'herbe, picorer dans l'enclos ou se reposer sous l'abri du romarin ou dans les bacs à sable.

Il demeure sans conteste le point d'ancrage du groupe des "anciennes".

Théo cotoie aussi les jeunes Cochins avec une certaine indifférence. Les Orpingtons fauves, en revanche, l'attirent beaucoup.

Malheureusement,  les coquines, qui savent bien s'abriter derrière Théo quand elles veulent se cacher d'Atos, n'ont d'yeux que pour Patty, le beau coq Cochin bleu.

Théo est galant. Il pourrait profiter de certaines opportunités, mais il ne prend pas les poules par surprise quand elles mangent.

Récits associés

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

Commentaires

  • lianeschoebel.hatenablog.com
    Wow, that's what I was exploring for, what a stuff! existing here at this
    blog, thanks admin of this web site.
  • Didine
    Mon préféré ! Je l'adore !
  • Gwendoline
    C'est un vrai seigneur ce beau Théo... J'adore ta façon de raconter, on les voit évoluer, se déplacer, le frôler, lui faire les yeux doux... c'est trop trop mignon.. Tu as une belle équipe bien équilibrée... Bravo