Créer un site internet

La basse-cour et soins aux poules par temps de canicule

Depuis plus de deux mois il fait un beau temps très sec dans notre banlieue sud de Paris et depuis quelques jours, c'est carrément la canicule. La chaleur est écrasante, pour nous comme pour les poules, d'autant que la température baisse peu la nuit.

Par ce temps de canicule il a fallu adapter notre organisation pour aider les poules à passer ces jours pénibles de grosses  chaleurs persistantes en préservant leur santé et celle de leurs poussins.

Bien sûr, je réapprovisionne en eau propre et fraîche toutes les deux heures.

Je veille aussi à ce que leur circuit corresponde bien aux zones ombragées : le matin dans l'enclos et l'après-midi dans le jardin.

Pour rendre plus agréable leurs matinées dans l'enclos, le sol a été recouvert de paille et de broyats végétaux. Les poules grattent tranquillement à l'ombre des groseilliers où elles font aussi leur toilette. Les poussins accompagnent un temps leurs mères poules.

Le toit des petits enclos près des poulaillers apporte une ombre fraîche grâce aux arbre qui les surplombent.

De la paille au sol évite la poussière.

Pendant ce temps-là, les poulettes récemment intégrées finissent le plat de salade et les petites poules huppées, la Padoue et les deux Hollandaises à huppe se dévouent pour finir la pâtée.

Mais il n'est pas facile de cantonner les poussins qui passent au travers des mailles du grillage pour aller dans le jardin. Les grands de Mimi vont chasser les insectes dans les grandes herbes et les petits Araucanas sont se percher sur leur tas de bois favori.

Nous n'avons pour l'instant doublé de grillage à mailles fines que la clôture extérieure.

Les poules, évidemment, veulent rejoindre les poussins.

Fatiguée de surveiller les poussins, je laisse les poules aller dans le jardin en fin de matinée. Même si elles ont l'instinct de se mettre dans les coins les plus ombragés, elles ont néanmoins très chaud et ventilent, le bec ouvert, pour essayer de faire baisser leur température.

Pour les aider, quand le pic de chaleur est passé, vers 17 heures, Denis arrose le jardin puis je sers un goûter adapté pour les réhydrater avec, notamment, de la mie de pain bien mouillée et de la verdure hàchée.

C'est la ruée et elles revivent

Plusieurs plats sont servis, aux mères-poules et aux autres adultes

Mais les jeunes poulettes de 3 mois doivent attendre

Patachou, la poulette Cochin bleue, qui a un appétit d'ogresse vient se plaindre auprès de moi de devoir attendre.

Compte-tenu du nombre de plats, tout le monde finit par accéder à la bonne pâtée

Parallèlement, je fais sortir Zoé et son poussin en haut du jardin

Zoé ne veut pas de pâtée et se gonfle face à Liserette de l'autre côté du grillage.

Pour autant, la mère et le poussin s'habituent à voir les autres poules et poussins avant de disparaître sous le feuillage des plantes dans leur massif préféré.

Pour eux, pas de problème de mise à l'ombre !

En fait, Tipex, le poussin Orpington fauve à liserés noirs de Zoé qui a maintenant 6 jours n'a connu que la canicule.

03072015 sortie de tipex poussin ofaln de 5 jours 6

Pour le coucher, je laisse les poules traîner un peu et ai retardé l'heure de fermeture des portes automatiques des dortoirs. Par ailleurs, je laisse ouverts tous les volets d'aération y compris ceux des ouvertures supplémentaires créés en perspective des périodes de fortes chaleurs.

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

Commentaires

  • ROSA Suzanne
    • 1. ROSA Suzanne Le 20/02/2020
    quand la canicule est là je mets des bouteilles d'un litre et demi en plastique pleines d'eau CONGELEE dans les bassines d'eau qui sont dans l'enclos , et ( merci de ne pas rire ) je place un ventilateur sur pied dans l'enclos à vitesse maximum ! le ventilateur sur pied brasse l'air AU-DESSUS DES POULES ! QUAND les glaçons en bouteille sont fondus je les remplace par d'autres bouteilles congelées et ainsi de suite . EN 2019 mes congélateurs étaient sans arrêt pleins de bouteilles congelées ! j'achète aussi dans les grandes surfaces des sacs de gros glaçons ( 2 euros 50 ) et j'en jette de temps en temps sur le sol de l'enclos!!! bon je n'ai que 4 poules rousses , mais QUE JE LES AIME MES PETITES POULETTES !!!!!!
  • Graciane
    Oui, chez moi aussi, toutes celles qui ne poussinent pas pondent ! Et Smoothie, la mère poule de Tic veut déjà recommencer à pondre alors que Tic n'a même pas 3 semaines ! Cela ne dérangera pas Tic qui considère depuis longtemps Smoothie comme une grande copine, mais c'est étonnant. Ce qui est étonnant aussi est que Patty, le coq Cochin qui a une épaisseur de plumage énorme ne semble pas particulièrement souffrir de la chaleur !
  • Gwendoline
    Mais je te crois quand tu dis qu'elles ont faim... moi aussi, mais je capitule... trop de fatigue, et elles finissent par manger la ferme...
    il y a quand même une bonne quarantaine de poussins et me reste maintenant une quinzaine de grande....
    Je ne fais plus qu'une gamelle le matin et le soir , elles mangent du grain...
    La canicule ne leur coupe pas la faim, ni l'envie de pondre.... j'ai toujours autant d’œufs..
  • Graciane
    C'est que tout ce petit monde a faim ! La chaleur ne leur coupe absolument pas l'appétit et le goûter vers 17 heures a un intérêt : elles ont digéré bien avant de se coucher et les dortoirs se salissent beaucoup moins que quand elles mangent des céréales avant le coucher. De surcroît, elles n'ont pas besoin de dépenser de l'énergie pour digérer après leur coucher.
  • Gwendoline
    Qu'est ce qu'elles sont gâtées chez toi ? et ben moi la canicule doit me ramollir, après avoir tout nettoyé, aspergé, donné à manger, je rechange l'eau régulièrement, mais je n'ai pas envie de refaire à manger....