Créer un site internet

La 5ème semaine des poussins Cochin et croisés de Mimi

Les poussins de Mimi se transforment en beaux petits poulets

Mimi, une de mes deux poules Orpington fauve, a faire éclore trois oeufs surprise de nos poules.

Les poussins ont tous les trois les traits caractéristiques de Cochins, ce qui atteste que les oeufs avaient été fécondés par Patty, le coq Cochin bleu. 

Un des poussins est noir caillouté et semble bien être de pure race Cochin. L'oeuf était probablement celui d'une des deux poules Cochins perdrix maillé-doré.

Les deux autres poussins sont gris-bleu soutenu, l'un plus clair que l'autre ressemble également plus à un Cochin. Il est possible que ces deux poussins soient des croisés entre Zoé, la poule Orpington noire, et Patty, le Cochin bleu.

Elevés au sein de la basse-cour dans l'enclos et le jardin avec leurs mères-poules et au milieu des autres poules adultes, les poussins se sont très bien développés.

Ils ont maintenant cinq semaines, ont bien grandi, et leur aspect de poulet et de poulettes se précise peu à peu.

Ci-dessous, de gauche à droite : Blackberry, Google et Blueberry se reposant et faisant leur toilette après leur petit déjeuner.

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Google est assurément un coquelet

Google, le grand poussin Cochin noir avec des tâches blanches, affirme son leadership de petit coquelet. Il affronte Tac, le poussin Araucana mâle, et est protecteur avec les poussins femelles. Toujours très attaché à sa mère, il se positionne devant elle en cas d'alerte.

Il est très grand et semble avoir hérité du beau gabarit de son père Patty.

Blueberry, presque assurément une femelle

Blueberry, le poussin Cochin femelle bleu est toujours aussi craquante, comme l'était Patachou, le poussin Cochin bleu né fin mars.

Blackberry, mâle ou femelle ?

Et je m'interroge sur le sexe de Blacberry, le petit poussin croisé bleu très foncé dont l'ascendance Orpington ressort. J'ai toujours pensé que c'était un petit mâle à cause de sa crête plus importante que celle des autres mais maintenant je doute. Il est le plus petit, ne s'affronte pas avec les deux mâles affirmés que sont Google et Tac, le poussin Araucana, et son port reste plutôt bas. Peut-être finalement Blackberry est-elle une femelle avec une crête un peu développée du fait de son croisement Orpington ?

Les trois poussins ont un appétit de Cochin affamé

Ils ont toujours eu très bon appétit, mais leur nature de Cochin fait qu'ils ont maintenant un appétit dévorant. Il faut dire qu'ils grandissent vite tout en courant toute la journée dans le jardin.

Jusqu'à leurs 4 semaines, ils traversaient les mailles du grillage de l'enclos pour partir, dès 6 heures 30, chasser dans les herbes avec les poussins Araucana, laissant les mères-poules trépigner derrière le grillage. 

Mais deux d'entre eux ont tellement grandi et grossi qu'ils ne passent plus ! Seul le plus petit, Blacberry, arrive encore à suivre les poussins Araucana. Les deux autres poussins sont obligés de faire les cent pas en piaillant derrière le grillage avec les mères-poules.

Mon arrivée avec le petit déjeuner est donc attendue avec une impatience non dissimulée. Je suis repérée de loin. Tout le monde rapplique et dès que j'ouvre la porte du petit enclos, c'est le rush. J'arrive à peine à poser les plats.

Scènes de petit déjeuner

Une chose est sûre : ces grands poussins deviennent de beaux petits poulets et se sont développés en extérieur tout aussi bien que les poussins Cochin et Orpington de fin mars élevés en intérieur comme on peut le constater dans le billet ci-dessous (Cliquez sur le lien pour accéder au billet) :

Poussins sous lampe et sous poule : développement comparé

Autres pages sur le développement des poussins de Mimi

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

Commentaires

  • Graciane
    Je suis contente d'avoir limité le nombre de couvaisons et, finalement, des couvées avec peu de poussins ont des avantages. C'est plus facile de chouchouter les mères et leurs poussins avec un suivi individualisé de chacun. Évidemment, cela rendra d'autant plus dure la séparation quand ils devront partir ! Mais c'est la vie.
    Pour BlackBerry, sa taille, sa couleur sombre et sa crête plus développée que celle des autres m'ont fait penser à un mâle, mais elle n'en a pas du tout le comportement et maintenant il est clair que son profil est celui d'une poulette. C'est cool, pour une fois j'ai plus de poulettes que de coquelets.
  • Gwendoline
    Ils sont magnifiques tous........... en pleine forme et semblent bien robustes; Pour moi Blackberry est une poulette...
    Tu as de très très belles couvaisons, ils sont splendides, tu t'en occupes à merveille. Bravo

Ajouter un commentaire

 
×