Graciane en retraite avec ses poules

Bienvenue !

Graciane en retraite avec ses poules

Pour les amateurs de poules d'ornement, ce site présente des poules et des coqs d'ornement élevés comme des coqs en pâte dans un jardin de la banlieue parisienne. Vous y trouverez, en petits récits illustrés, la chronique des évènements qui surviennent dans une petite basse-cour. Les poules heureuses ont une histoire ! 

Je vais poursuivre le partage de ma passion en collaborant avec Saine Abondance sous le nom de plume de Mamie-Poule pour poursuivre la publication de petits récits illustrés et proposer des tutos sur mes expériences de petit éleveur amateur.

un exemple du BLOG

  • Quand et comment transformer la couveuse en éclosoir ?

    Préparation de la phase éclosion des oeufs de poule

    En fin d'incubation, il faut modifier les conditions d'environnement des œufs, soit en les transférant vers un éclosoir, soit en installant la couveuse au plus proche des conditions d'un éclosoir.

    Les conditions de l'éclosion sont différentes de celles du début de l'incubation. Il faut arrêter le retournement, enlever éventuellement des séparations entre les oeufs et augmenter le taux d'humidité pour le porter à 60-65%.

    L'objectif de l'augmentation du taux d'humidité est de rendre un peu plus friable la coquille afin que le poussin à naître puisse la percer facilement. Il doit aussi permettre au poussin de percer les membrances internes de son œuf. Pour cela, il faut que la ventilation ne contrarie pas le processus en venant déssécher les membranes, une fois la coquille percée.

    L'intérêt d'un éclosoir est son absence de ventilation qui évite ce déssèchement des membranes. 

    On peut aussi utiliser une couveuse statique (sans ventilation) comme éclosoir.

    Si on ne transfère pas les œufs dans un éclosoir pour la période d'éclosion, il faut néanmoins adapter les conditions de la couveuse en s'assurant que la surface sur laquelle repose les oeufs n'est pas glissante pour les pattes des poussins et que la ventilation donnant sur les oeufs n'est pas trop forte.

    Si la surface de la couveuse est glissante, il vaut mieux la doubler avec un revêtement antidérapant. Pour la ventilation, soit il est possible d'en régler la puissance, soit il est possible de mettre un cadre autour des oeufs pour éviter que l'air n'arrive directement sur les coquilles. 

    Avec un simple tissu éponge, du type de ceux que l'on met sous les égouttoirs, acheté au rayon produits d'entretien d'un grand magasin, j'ai bricolé un cadre :

    28032015 eponge tissu decoupee

     

    J'ai conservé le cadre intérieur de la RCOM qui sert à fixer les barettes de retournement et ai maintenu le fond avec deux barettes d'extrémité :

    22032015 transformation couveuse en eclosoir

    Evidemment, il ne faut pas bloquer toute arrivée d'air, les poussins ayant besoin d'oxygène pour fournir leurs efforts lors de l'éclosion.

    Quand passer en mode éclosoir ? 

    Reste la question du meilleur moment pour transférer les oeufs en éclosoir ou pour adapter les conditions de la couveuse à l'éclosion.

    Selon la publication du fournisseur Petersime (lien ci-dessous), deux périodes sont possibles : du 17ème au 18ème jour ou bien du 18ème au 19ème jour.

    http://www.petersime.com/fr/departement-de-developpement-de-couvoir/comprendre-luf-a-couver/

    Les avantages et inconvénients de ces deux périodes ne sont pas claires. Il semble donc possible de passer en mode "éclosoir" de J17 à J18 ou de J18 à J19. J'ai décidé de réinstaller la couveuse en mode éclosoir entre J17 et J18 et ainsi de ne plus avoir à toucher les œufs.

    Une chose est sûre : Il faut éviter de manipuler les œufs après le transfert ou l'installation dans les conditions de l'éclosion qui doit évidemment se faire avec délicatesse, sans choquer physiquement les œufs

    Quand augmenter le taux d'humidité ?

    Les articles convergent globalement vers un taux d'humidité à 60-65% à partir du 19ème jour, sans préciser si le 19ème jour veut dire à J18 ou entre J18 et J19. Sans doute cela n'a-t-il pas une réelle importance.

    Certains éleveurs déclarent préférable des taux plus haut, à 70%, voire au-delà. Aucun article ne vient étayer cette recommandation. L'éclosion des premiers poussins va apporter une humidité supplémentaire et va faire augmenter naturellement le taux d'humidité.

    Certains indiquent de passer à 50% à J18 et à 65% à J19.

    C'est ce que je compte faire pour ma première incubation 2015. Dans le cadre de cette incubation, il n'est pas utile de trop se presser car les œufs incubés sont des œufs d'Orpington et de Cochin plutôt gros et l'incubation s'est déroulée à la température plutôt basse pour de gros œufs de 37,5°. Je n'escompte pas d'éclosion avant J21 bien révolu.

    Un point est certain : à partir du moment où l'on règle l'humidité à 65%, il ne faut plus ouvrir la couveuse. Même si le taux d'humidité semble remonter très vite, le mode d'emploi d'une petite couveuse précise bien qu'un minimum de 6 heures doit s'écouler entre deux ouvertures si on est absolument obligé d'ouvrir le couvercle.

    Finalement,  j'ai monté le taux d'humidité à 70% à J20, taux maximum prévu dans la couveuse RCOM20. Et je comptais bien sur mon système de cadre en éponge pour faire monter le taux si nécessaire, ou bien aider la couveuse à le rétablir plus vite.

    Deux œufs d'Orpington ont fait l'objet d'un petit bêchage interne.

    Il n'y a plus qu'à attendre, sans rien faire, ce qui est bien le plus difficile !

    Lire la suite

Date de dernière mise à jour : 29/04/2021

Logo final vf 3

Bienvenue sur notre site

 Recevez votre guide gratuit :

Smartmockups kescvsgy 1 1 1 1