Créer un site internet

Comportement des poules

Cette catégorie de billets regroupe tous les échanges de mon blog autour du comportement des poules et des coqs. Je suis en effet passionnée par l'observation des comportements et relations sociales de mes poules d'ornement, les différences entre les poules et les coqs des diverses races, mais aussi les traits de caractère individuels.

Toujours bonnes mères, les poules ?          Le métier de mère poule                                                  Remise en cause de la hiérarchie entre poules

Les poules découvrent un chiot                  J'apprends au chiot à respecter les poules                        Une Cochin joue avec un chiot                    

Les poules savent-elles nager ?                  Une poule peut-elle s' intoxiquer avec des plantes ?         Comment faire adopter un nouveau poulailler

Sevrage des poussins                                  Pouillage au soleil d'hiver

  • Pouillage au soleil d'hiver

    Les poules et les coqs ont besoin de se pouiller toute l'année et tout particulièrement en hiver avant, pendant et après leur mue.

    07122015 coq araucana se pouillant avec orpingtons 07122015 coq araucana et poule orpington La bonne santé des poules et des coqs est favorisée par un plumage bien entretenu. Pour cela, les poules se pouillent en se roulant dans la terre meuble qu'elles ont préalablement grattée ou s'aspergent de sable et de cendres de bois dans les bacs à poullage (ou bacs à pouille) mis à leur disposition.

    En se roulant dans la terre et s'apergeant de poussière, elles font adhérer cette poussière sur leurs plumes légèrement graissées. Ensuite, en se secouant, elles se débarrasssent avec la poussière des déchets de plumes et des éventuels parasites.

    07122015 poules au soleil 1 07122015 regroupement du matin 2 En ce mois de décembre 2015 particulièrement doux, poules et coqs profitent avec délectation des espaces de terre meuble du jardin. Au-delà de la toilette, le temps du pouillage est pour eux un temps de délassement et de plaisir. Ce plaisir est d'autant plus manifeste au soleil d'automne.

    Quel délice de se précipiter dans l'ancien enclos du coq Patty, bien ensoleillé l'après-midi alors que la matinée à quand même été un peu fraîche !

    Le démarrage de la journée est toujours un peu lent. Le regroupement du matin, il est vrai, est pas mal occupé à digérer un copieux petit déjeuner. La matinée est également plutôt calme car l'accès au jardin est fermé afin de soulager un peu la pression sur les espaces herbeux qui commencent à souffrir des piétinements et grignotages.

    La matinée est toutefois ponctuée des chants des pondeuses et des allées venues dans les dortoirs. Puis, vient l'après-midi avec l'ouverture du jardin et l'accès au nouvel espace de l'ancien enclos de Patty.07122015 nouvel espace

    07122015 tac perche battant des ailes 07122015 envol de tac c Le nouvel espace leur plaît d'autant mieux que la terre y est très sèche. De surcroît, il comporte une table et un figuier très pratiques pour se percher. Les Araucanas en sont tout particulièrement ravies.

    Les Orpingtons et les Cochins font le tour du nouvel espace, puis se vautrent pendant deux heures de 13 à 15 heures environ. Les Araucanas, tout en circulant un peu plus, ne sont pas en reste pour profiter des nids de poule moelleux;

    07122015 pouillage au soleil de decembre 07122015 pouillage au soleil de decembre 1 De loin, les amas de plumes plus ou moins informes pourraient laisser penser à un massacre. Mais non, tout le monde va très très bien.

    Elles vont ressortir de leurs trous en grande forme. Après s'être bien secouées, elles repartent d'un pas ferme, le plumage rutilant et d'attaque pour réclamer leur goûter. Parce que, finalement, le pouillage, ça creuse !

    Décidément, cette période de relative sécheresse, si elle n'est pas très bonne pour la végétation, semble bien favorable à la santé et à la qualité de vie du petit troupeau !

    07122015 poule araucana et poule orpington 07122015 tac et poules orpington 1 Et, pour l'instant, pas la moindre trace de parasite ! Chic, cela me permet de ne pas utiliser de saniterpen qui est quand même un produit irritant à la longue pour les voies respiratoires.07122015 chouppi poule araucana

  • Sevrage des poussins

    La plupart des mères-poules font en sorte de sevrer leurs grands poussins quand elles estiment qu'ils sont suffisament grands pour être autonomes et qu'elles se remettent à pondre. L'âge auquel les mères-poules effectuent ce sevrage est très variable.

    Deux des trois mères-poules sont en train  de sevrer leurs  poussins. Elles prennent de la distance, ont plus d'activités indépendantes.

    Zoé,  qui a été la première à sevrer son grand poussin Tipex quand la poulette a eu deux mois. Zoé a plutôt l'habitude de sevrer ses poussins à cinq semaines, mais Tipex était poussin unique et semblait avoir besoin de rester plus longtemps dans les jupes de sa mère. Mais, depuis deux semaines déjà, Zoé non seulement s'est remis à pondre mais aussi se fait très volontiers cocher par le coq Patty.

    Elle chasse maintenant Tipex sans ménagement quand elle s'approche et lui donne des coups de bec si elle prétend manger en même temps qu'elle. Dans la journée,Tipex s' est adaptée. Elle doit bien s'habituer à ne pas être bien haut dans la hiérarchie. Pour manger, elle n'a que les restes de pâtée. Mais elle peut toujours se servir dans les plats de graines disposés dans différents endroits.

    02092015 tipex poulette orpington finit les restes  02092015 tipex poulette orpington mange des graines

    Tipex vit sa vie toute seule, sans tenter de se rapprocher des autres jeunes poulettes ou des coquelets. Pourtant, Google l'appelle pour manger. Malgré son jeune âge, le coquelet cochin s'intéresse aux poules. Il s'exerce à cocher avec Koala, la petite hollandaise à huppe, qui en a l'air ravi. Mais Tipex, même si elle est de taille adaptée pour Google, est bien trop jeune pour être attirée par un coquelet.

    02092015 tipex poulette orpington appelee par google

    Pour ce qui est du coucher, c'est toute une histoire ! Zoé ne laisse plus entrer Tipex au dortoir qu'en toute dernière extrémité, ce qui fait que la petite poulette tourne chaque soir  pendant une heure autour du poulailler en piaulant désespérément. 

    La deuxième mère- poule, Liserette, est plus douce et progressive. Elle laisse encore les deux grands poussins araucana, qui sont d'ailleurs plutôt un petit poulet et une petite poulette manger avec elles. Mais elle ne dort plus avec eux.

    Depuis deux soirs, Liserette a réintégré son ancien dortoir avec sa partenaire antérieure, Splashie, la grande poule orpington splash. Les deux araucanas ont été un peu désorientés,  ne semblant pas vouloir se coucher seuls dans la boite de transport qui servait de dortoir familial. Ils vont se percher avec les autres jeunes qui m'attendent le soir dans l'arbre !

    J'ai donc enlevé la boite de transport ; Cela me fait un endroit de moins à nettoyer.

    Maintenant,  le soir, j'en ai 6 à aller chercher dans l'arbre et accompagner au poulailler :

    - deux anciennes, Estia, la Padoue et Chocolat, une Hollandaise à huppe que Zoé ne veut pas laisser entrer au dortoir, mais qui peuvent y rester quand je les perche moi-même ;

    - deux jeunes coquines, Picatchou,  la petite araucana et Chouppa, la croisée cochin-araucana, que je dépose devant leur petit poulailler et qui acceptent alors d'y entrer et de monter seules dans leur dortoir ;

    - deux jeunes araucanas, Tic et Tac, que j'ai installés dans le même dortoir que Picatchou et Chouppa sans qu'apparemment il n'y ait de conflit.

    Au réveil, les deux araucanas ont mangé sans avoir besoin de leur mère-poule. Ils sont, en revanche, restés ensemble.

    Ensuite, ils ont rejoint au coin repos le groupe des jeunes autour de la plus maternelle des mères-poules, Mimi jolie, qui ne manifeste aucune intention de sever ses grands poulets. Pourtant, ils ont trois mois et demi !

    02092015 mimi jolie et grands poussins au coin repos

    Mimi jolie ne s'est pas remise à pondre et se tient éloignée du coq qui ne cherche d'ailleurs même pas à la cocher. Elle semble ne pas se lasser de materner et ne manifeste aucune volonté de sevrer ses grands poussins devenus poulets. Et pourtant, j'ai commencé à passer des annonces pour vendre son coquelet chéri Google et, éventuellement, une de ses poulettes !

    J'espère que Mimi jolie ne déprimera pas trop quand deux de ses grands poussins partiront. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont vraiment l'âge d'être sevrés ! A ce stade, on ne peut même plus parler de sevrage, mais de séparation !

  • Toujours bonnes mères, les poules ?

    Les poules qui ont couvé et fait éclore un ou des poussin(s) sont-elles toujours de bonnes mères ou peuvent-elles être de mauvaises mères ?

    Liserette, une poule Orpington dorée à liserés de 4 ans, et Smoothie, une poule Orpington fauve de 14 mois, ont, chacune, fait éclore un petit poussin Araucana.

    Elles sont bien sorties avec leur poussin au 3ème jour, et ont, au début, semblé pouvoir mener correctement leur poussin, du moins lorsque j'ai servi des plats bien appétissants pour les poules, les plats de graines broyées laissant tout le monde parfaitement indifférent.

    Smoothie a dû s'effacer devant Liserette qui a sauté sur le plat avec de la salade et du gruyère rapé.

    (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

    19062015 rencontre de meres poules

    Mais elle s'est rabattue sur le plat avec du pain aux céréales mouillé de jus de cuisson de poisson.

    19062015 deux meres deux poussins deux plats 19062015 dejeuner en parallele

    Son petit poussin a eu du mal à déglutir le gros morceau de pain qu'elle lui a donné, mais c'est passé ! Drôle de premier repas pour un poussin de 2 jours, mais on verra bien. J'ai décidé de laisser faire, sous surveillance,  bien sûr ! Et les poussins de Mimi jolie ont commencé par manger de la terre et sont en pleine forme !

    19062015 dur de deglutir un si gros morceau

    J'ai eu l'impression que les deux binômes allaient fonctionner. Pourtant, assez rapidement, au cours de l'après-midi, le comportement des deux mères-poules s'est révélé très différent, l'une faisant preuve, d'instinct, un certain savoir-faire tandis que l'autre est apparue insouciante.

    Liserette est très attentive à son poussin, veille à lui donner à manger et se couche en soulevant ses ailes pour qu'il puisse se reposer sous elle. Elle a un peu circulé dans l'enclos, mais avec précaution et a défendu avec vigueur son poussin de l'approche des autres poules, notamment des Araucanas, qui viennent piller la nourriture des poussins. 

    Ils sont bien gourmands tous les deux et ont l'air de bien s'entendre. Le poussin semble satisfait de sa maman et se campe devant elle comme un petit protecteur. Il est foncé avec une raie noire de la tête au bas du dos. Cela ne m'étonnerait pas qu'il soit un petit mâle. 

    19062015 liserette et son poussin gourmands ensemble 19062015 les plus gourmands

    Elle a veillé à rester au chaud, mais aussi à l'abri des groseilliers.

    19062015 liserette et son poussin ensemble 3 19062015 liserette et son poussin sous le groseillier

    Smoothie, sans être indifférente à son poussin, est surtout centrée sur ses propres besoins. Si le poussin, fatigué, n'arrive pas à la suivre, elle semble l'oublier. J'ai dû, à de nombreuses reprises, le lui ramener. Cela étant,  cela ne dérange pas du tout Smoothie que je m'occupe de son poussin et le poussin lui-même est très familier avec moi.

    19062015 smoothie et son poussin dans le soleil 19062015 poussin de smoothie tout seul

    Elle ne lui donne pas vraiment à manger et ne l'a pas faire boire du tout. Quand les autres poules l'attaquent, elle ne le défend pas. j'ai dû intervenir à plusieurs reprises en repoussant les Araucanas, manifestement jalouses du poussin.

    Pour lui donner de l'espace, je ne l'ai pas cantonnée et elle s'est promenée dans le jardin. Il est apparu qu'elle cotoyait facilement Mimi jolie, l'autre Orpington fauve un peu plus âgée qui mène trois poussins Cochin et Orpington depuis 12 jours.

    19062015 poules orpington et poussins dans le jardin 19062015 promenade des poules et poussins

    La promenade s'est plutôt bien passée, mieux en fait qu'en enclos. Le poussin s'est débrouillé pour suivre, il est incroyablement résistant. Mais il était épuisé en fin de journée. Là, Smoothie est allée se percher sur son banc habituel pour faire sa toilette. C'est moi qui ai couvé le petit contre moi pour le reposer au chaud et qui l'ai fait un peu boire !

    Les poussins se sont cotoyés mais ne se sont pas vraiment intéressés les uns aux autres. Le poussin de Smoothie a toutefois tenté de se rapprocher des autres mères-poules, mais il s'est fait chasser, même par Liserette qui distingue parfaitement les deux poussins et reconnait parfaitement le sien.

    Smoothie a voulu aller se coucher au poulailler, comme d'habitude. Evidemment, c'est totalement inaccessible pour un poussin de 2 jours. Elle a été désorientée, mais semble avoir réalisé qu'il y avait un problème.

    J'ai réussi assez facilement à la faire aller se coucher avec son poussin dans la boite à chat que je lui ai soigneusement préparée. J'espère qu'elle saura en prendre soin pendant la nuit, que leurs liens se renforceront et que cela ira mieux demain. Je vais voir ce que cela donne si je les cantonne temporairement seuls dans le petit enclos, une fois les deux autres petites familles parties.

    A la décharge de Smoothie,  elle a quand même couvé 40 jours. Elle était devenue toute pâle,  il était temps qu'elle puisse profiter du grand air !

  • Le métier de mère poule

    Le métier de mère-poule s'apprend, même pour les poules !

    Mener des poussins est en grande partie instinctif chez une poule, mais pour la première fois, une jeune poule qui découvre ses poussins doit apprendre à les faire manger et boire, les surveiller et les rappeler auprès d'elle. 

    Mimi jolie, jeune Orpington de 17 mois, a bien couvé et fait éclore trois poussins. C'est sa première couvaison, depuis, deux jours, elle découvre ses poussins et le métier de mère-poule. Dans un parc à lapin, ce serait assez facile, mais j'ai choisi de tenter de la laisser se débrouiller dans un petit enclos, espace relativement vaste, encombré et semi-protégé.

    Dans le nid, pas de problème ; Elle a bien continué de couver ses poussins pour les garder au chaud, mais la première sortie l'a apparemment un peu surprise. Le premier jour de sortie, au deuxième jour des poussins, elle semble avoir été un peu dépassée par l'autonomie de ses nouveaux-nés et, occupée par ses propres besoins, elle n'était pas assez attentive à leurs divagations.

    (Cliquez sur les images pour les agrandir)

    09062015 premiere sortie des poussins dans l enclos 09062015 premiere sortie des poussins de mimi

    Elle est partie se pouiller. Les poussins l'ont suivie et ont été crapahuter et picorer de la terre.

    09062015 mimi se pouille ses poussins picorent 1 09062015 mimi se pouille ses poussins picorent 2

    Plus gênant, quand elle s'est déplacée, elle ne s'est pas vraiment préoccupée de vérifier que, sur ce terrain accidenté et dans l'enclos meublé de deux petits poulaillers, les trois poussins suivaient bien. Un des poussins aventureux est passé par les mailles du grillage pour aller voir ce qui se passait dans le grand enclos. C'est moi qui l'ai repoussé vers sa mère dans le petit enclos.

    N'ayant pas elle-même retrouvé son appétit, elle ne se préoccupait pas, non plus, de leur montrer à manger et à boire. J'ai mis des petites graines moulues et une coupelle d'eau sur le trajet des poussins. Ils en ont mangé un peu mais n'ont pas bu. 

    J'ai tenté la poule avec un plat de verdure finement hâché mélangé à de toutes petites graines : amarante, sésame, ghia, pavot... Là, intéressée elle-même, elle a eu le réflexe d'appeler les poussins.

    Aujourd'hui, au troisième jour des poussins, deuxième sortie dès le matin. Il fait un peu frais, mais avec du soleil et le vent est tombé.

    Mimi a beaucoup progressé dans son métier de mère-poule. Elle prend le petit-déjeuner avec eux et les appelle bien pour manger. Elle n'a d'ailleurs pas beaucoup d'effort à faire. Ses poussins sont doués pour mettre les pattes dans le plat et ils découvrent comment boire.

    10062015 les poussins ont trouve les plats 10062015 les poussins ont trouve les plats 1

    Puis, départ vers le fond de l'enclos qui est mieux ensoleillé. Mimi est beaucoup plus attentive à ses poussins. Elle les appellen vérifie qu'ils la suivent bien et revient même en arrière pour rechercher un poussin égaré. C'est clair, elle aprend vite.

    10062015 mimi apprend son metier de mere poule 1 10062015 mimi et ses poussins bleus

    Elle fait sa toilette en gardant un oeil sur eux. Le métier rentre. Elle va être une bonne mère et une bonne meneuse.

    10062015 mimi fait sa toilette

    Reste à voir comment elle va se débrouiller avec les autres poules. Pour l'instant, j'ai testé, sous étroite surveillance, l'entrée dans l'enclos de quelques poules, une par une. Je n'ai pas constaté d'agressivité vis-à-vis des poussins, juste une vague curiosité qui se dissipe très vite au profit du pillage de leurs plats.

    Lors de la première sortie, un poussin non surveillé est venu près d'une petite Hollandaise qui picorait son plat. Il s'est fait chasser d'un coup de bec. C'était en partie la faute de la maman-poule qui aurait dü surveiller et ne pas laisser faire son poussin.

    Aujourd'hui, Mimi jolie a déjà compris qu'il fallait protéger ses poussins. Quand je laisse entrer une poule, elle les éloigne et les garde près d'elle.

    Si Mimi jolie continue de bien apprendre à mener ses poussins, je pourrai lui permettre de les emmener dans le jardin. Les poussins seront ravis. c'est déjà difficile de les dissuader d'y aller en passant entre les mailles du grillage de l'enclos.

    10062015 orpington et ses poussins au 3eeme jour 1 10062015 orpington et ses poussins au 3eme jour

    Enfin, eux-aussi, ils apprennent vite et semble avoir compris qu'ils ne devaient pas s'éloigner de leur mère. Etonnant, comme ils sont débrouillards et actifs pour des poussins d'à peine 3 jours ! D'où tirent-ils donc toute cette énergie ? Je suppose qu'ils ne se développeront pas aussi vite que "mes" poussins d'éleveuse et de cage sur-chauffés et gavés, mais ils devraient être super-résistants.

    10062015 orpington et ses poussins au 3eme jour 2

     

  • Remise en cause de la hiérarchie entre poules

    Les poules et leur organisation sociale hiérarchique :

    Une organisation évolutive avec des remises en question possibles de la hiérarchie. 

    Les poules, les coqs et même les poussins dès leur plus jeune âge sont des animaux très sociaux et leurs relations sont organisées de manière hiérarchique. La plupart d'entre eux, en tout cas pour les races d'ornement de ma basse-cour familiale, aiment vivre en groupes. Les poussins d'une même couvée constituent en général une bande très unie et solidaire qui perdure après l'intégration avec des adultes.

    Les poulettes, puis plus tard les poules, structurent beaucoup leurs relations par rapport aux coquelets puis aux coqs. La ou les favorites des coqs, surtout des dominants, gagne(nt) en prestige dans la basse-cour et monte(nt) dans la hiérarchie qui, sans coq, dépend de plusieurs facteurs : âge de la poule, ancienneté dans le poulailler, relations de solidarité avec d'autres poules et caractère de la poule elle-même.  

    L'intérêt d'être en haut de la hiérarchie tient aux préséances. Les poules dominantes mangent les premières, les meilleurs morceaux ou les meilleures graines et se réservent les places considérées comme les plus enviables dans le dortoir.

    La hiérarchie peut être remise fortement en cause lorsqu'une ou plusieurs poules couve (nt) et quand le coq, maître du poulailler, est séparé des poules.

    Je viens d'en faire l'expérience avec des situations de complications en cascade pas évidentes à gérer. 

    1er temps :

    Trois poules Orpington se sont mises à couver simultanément, une ancienne, favorite du coq Orpington Théo,  et deux jeunes.

    27052015 liserette odal qui couve 1 06062015 deux poules orpington glousses en sortie

    La couvaison des deux jeunes n'a pas posé de problème en soi, mais elle a réduit le nombre de poules du harem du plus jeune coq, le coq Cochin bleu Patty. Celui-ci a donc coché plus souvent ses autres poules, leur abîmant le dos et a commencé à cocher les poules du harem du coq Théo, ce qui a évidemment gâté leurs relations.

    06062015 araucana avec selle de protection et son coq 27052015 le dos de dindonnette

    Quant à la couvaison de la plus âgée,  Liserette, la poule Orpington dorée à liserés favorite de Théo,  elle a déclenché une guerre de succession auprès de Théo entre Zoé, la poule Orpington noire qui est son amie d'enfance et les deux Araucanas plus âgées. 

    J'ai un temps espéré que Zoé se remette à couver, mais elle a juste tenté de squatter le nid des Orpingtons fauves sans vraiment tenir un nid. Apparemment, elle privilégie l'enjeu de son repositionnement au sein de la hiérarchie des poules.

    02062015 zoe squatte le nid de smoothie 1 04062015 poules araucana aupres du coq orpington theo

    Elle a fort à faire avec Edith, l'Araucana brun-doré, qui se colle littéralement à Théo.

    02062015 araucana couchee sous la queue de son coq

    2ème temps :

    Alors que jusqu'à présent le petit troupeau de poules vivait paisiblement et en harmonie autour des deux coqs qui se respectaient, deux agressions sont survenues.

    J'ai d'abord du gérer l'agression sur Liserette, qui s'est fait arracher une partie de la crête, puis qui a eu un morceau carrément dévoré. Je ne suis pas sûre de la ou les coupables mais je pense que la première agression est venue d'une des poules voulant se positionner auprès du coq Théo. 

    02062015 blessure de liserette

    Ensuite, est survenu l'épisode étrange d'une grande Cochin qui ne voulait plus sortir de son dortoir et semblait terrorisée par les autres poules.

    06042015 poule cochin qui se cache 1

    J'ai compris ce qui s'était passé en l'examinant de près lorsqu'elle a été un peu rassurée.  En fait, elle a été blessée sérieusement par le coq Patty. Cela a dû saigner et ses chères copines de dortoir, excitées par le sang, ont attaqué la plaie.

    3 ème temps : 

    J'ai isolé les coqs en les séparant des poules.

    Les poules avec le dos abîmé ou blessé ont pu se reposer. J'ai enlevé la selle de protection de Chouppi, l'Araucana favorite du coq patty, qui commençait à trouver qu'il faisait bien chaud pour porter un vêtement. Mais les autres poules ont continué de se chamailler avec des agressions pénibles sur les plus petites et les plus gentilles.

    J'ai donc laissé le coq Orpington Théo avec les poules, pour qu'il ramène le calme, ce qu'il a fait. Et j'ai isolé le coq Patty tout seul. Mais, problème ! Les coqs séparés, mais à proximité d'un de l'autre se sont mis à gueuler. Théo, ravi d'être avec les poules, voulait faire savoir qu'il était redevenu le seul maître du territoire. Patty, derrière la clôture, appelait les poules et criait pour faire reconnaître son existence.

    J'ai des voisins très sympas, mais là, de surcroît un dimanche, le concert n'a pas été apprécié. Objectivement, c'était compréhensible. 

    Je vais donc devoir isoler vraiment les coqs en espérant que leur nouvelle installation à l'autre bout du jardin rende la situation plus acceptable. Et je vais essayer de gérer les repositionnements hiérarchiques entre poules en limitant les occasions de conflits.

    Sans coq, c'est la galère !

    Déjà, le coucher n'est pas simple.

    La Padoue et les Hollandaises à huppe sont montées au dortoir principal, celui où dort habituellement Théo, plus tôt, comme d'habitude.

    Les Cochins sont aller se coucher dans le dortoir qu'elles partageaient avec Patty, le coq Cochin et sa favorite et protégée, la jeune Araucana Chouppi. sans la protection de Patty, elles refusent l'entrée à Chouppi qui va rejoindre les deux autres Araucanas pour monter au dortoir principal.

    Mais de ce côté, Zoé, la poule Orpington noire, bloque l'entrée aux Araucanas. La situation paraissant bloquée, je retire Zoé de son poste à l'entrée du dortoir et l'enferme dans un clapier pour que les Araucanas puisse monter se coucher. Les deux Araucanas de 2013, arrivées peu de temps après Théo et Zoé, entrent, mais c'est Estia, la Padoue, ma toute première poule, qui bloque maintenant l'accès à Chouppi l'Araucana arrivée en 2014.

    Chouppi n'a pas d'alliée, sa copine Smoothie, la plus jeune des Orpingtons fauves couvant avec application. Elle va se coucher en hauteur sur une étagère à l'extérieur du poulailler.

    Bon, je la remettrai plus tard au dortoir quand il fera nuit. Entre-temps, il faut que j'aille décrocher mes deux petites chipies, Picatchou, la petite poulette Araucana et Chouppa, la petite croisée Cochin-Araucana, qui ont été se percher pour dormir tout en haut de la glycine.

    Un temps plein aujourd'hui, les galliformes !

  • Encourager une poule à couver en créant des conditions favorables

    Quand on a en même temps des oeufs fécondés intéressants à faire couver et une poule qui veut couver, c'est l'idéal. Mais les poules ne couvent pas en permanence. Elles ne couvent que quand elles sont décidées à le faire et selon des critères qui peuvent ne pas apparaître évident.

    25032015 zoe debut de couvaison 4

    Par ailleurs, même au sein de races réputées comme couveuse, certaines poules vont vouloir couver tout le temps et d'autres jamais.

    Les petits éleveurs amateurs ont le plus souvent envie d'avoir une ou plusieurs poules disposées à couver et quand ils ont des poules couveuses s'interrogent sur la manière de les encourager à couver "au bon moment"...pour l'éleveur s'entend.

    L'INRA a publié un excellent document sur les manières de décourager les couvaisons, pour les industriels qui veulent maximiser la production d'oeufs et donc minimiser les comportements de couvaison.

    http://prodinra.inra.fr/ft?id=07F0E51A-CE64-4A84-8D5C-F13CF21E5C5C

    Dans l'objectif contraire de mettre les poules dans les meilleures conditions pour déclencher leur instinct de couvaison, il peut être intéressant de faire l'inverse de ce qui est préconisé dans l'article, soit :

    - limiter l'activité physique des couveuses potentielles ;

    - faire en sorte que le dortoir des poules, tout en restant ventilé, soit un endroit un peu chaud et confiné ;

    - laisser les oeufs à disposition pour que leur contact visuel ou physique quand la poule pond entraîne des sécrétions hormonale adaptées ;

    - ménager des coins sombres et y apporter des matérieux encourageant à la nidification : paille fraiche, foin ;

    - éviter les stress.

    Certains éleveurs préconisent également une alimentation avec des graines "échauffantes", type graines de moutarde.

    La présence d'un coq peut sans doute contribuer au comportement de couvaison, certains coqs se mettant dans des endroits qu'ils jugent adaptés pour pondre ou couver et y appellent les poules.

    14022015 il est temps d y penser

    Une chose est sûre. Certaines poules sont bien plus prédisposées génétiquement à couver et sont donc plus faciles à encourager que d'autres.

  • Une Orpi fauve affronte Atos

    Compte-tenu de l'état de son dos, je protège particulièrement Chouppi, la jeune Araucana saumonée doré-bleu des assauts des coqs. De ce fait, c'est Mimi Jolie, l'aînée des Orpingtons fauves qui est devenue la favorite des jeunes coqs, Patty, le Cochin bleu, et Atos, l'orpington argenté.

    Les coqs sont d'autant plus entreprenants durant les sorties au jardin que je les isole régulièrement dans une partie d'enclos. Tant que seul Patty est lâché, il reste assez raisonnable avec les poules et ne va pas les entreprendre tant qu'elles demeurent regroupées autour du coq orpington senior, le gentil et paisible Théo. Mais dès qu'Atos, le jeune et fougueux Orpington argenté est lâché, c'est une autre histoire ! Les poules vont se cacher sous le romarin.

    01022015 sortie au jardin 01022015 regroupt pres du romarin

    Comme les poules s'abritent sous le romarin derrière le grand coq Théo ou s'enfuient en terrain découvert les deux jeunes coqs chassent en bande. Quand une poule s'éloigne de Théo, ils l'encerclent pour lui faire son affaire.

    01022015 coqs en meute 3 01022015 coqs en meute 1

    Mimi Jolie s'enfuit souvent, mais elle finit par en avoir assez et décide d'affronter la situation. Elle affronte Atos, qui est toujours le plus actif, en combat singulier.

    01022015 orpi affronte coq 1 01022015 orpi affronte coq 2

    Elle le combat, pattes en avant et, rapidement, remporte la victoire. Atos s'enfuit dépité. Patty, toujours aussi froussard, reste prudemment à l'écart.

    01022015 orpi affronte coq 4 01022015 orpi affronte coq 5

    Elle a du caractère, la Mimi jolie !

  • C'est la fête à la Padoue

    Estia, la poule Padoue était toute déplumée par le coq Théo en fin d'été dernier puis a fait une mue sévère qui s' est prolongée. Jusqu'au début de cette année,  elle n'avait vraiment plus l'air de rien. Mais elle a retrouvé toute sa forme, s'est remise à pondre et est de nouveau élégante. Elle est souvent  en compagnie des petites hollandaises à huppe et notamment avec Chocolat, la plus grande qui est aussi la plus intégrée avec le groupe des grandes poules. Mais aujourd'hui, la petite Koala n'est pas loin non plus.

    18012014 les huppees 18012014 estia et koala

    Quand elle circule dans le jardin, d'un air toujours très affairé, elle se redresse avec panache.

    18012014 estia bien fiere

    Du coup, elle ne passe pas inaperçue et ne tarde pas à attirer l'attention des 3 coqs qui sont regroupés plus loin dans l'attente d'opportunités.

    18012014 sortie troupeau 3 coqs

    Le premier à saisir l'opportunité est Atos, le jeune coq Orpington, un chaud lapin, celui-là ! Il saute avec ardeur sur Estia et s'applique à la cocher sous le regard attentif de Patty, le coq Cochin.

    18012014 atos saute sur estia 18012014 atos coche estia patty regarde

    Malgré les différences de poids et de taille, tout se passe bien. Estia, la Padoue, a l'habitude. Elle est une des favorites de Théo. Encore une qui ne va pas garder longtemps son beau plumage si Atos tarde à être vendu et est laissé à ses occupations ! Estia a néanmoins son compte et s'éloigne rapidement en s'ébrouant, ne souhaitant pas avoir droit immédiatement aux attentions des 3 coqs.

    18012014 patty s approche mais estia pas

    Théo, son ancien seigneur et maître, n'est pas loin, mais il n'est pas intervenu, occupé à veiller sur sa favorite, Liserette la poule Orpington dorée à liserés.

    18012014 theo veille sur ses favorites

    Il a au demeurant bien d'autres tentations et lorgne également vers les jeunes Orpingtons fauves qu'il trouve manifestement fort à son goût. Il tourne autour avec envie, mais ne se lance pas franchement.

    18012014 theo tourne autour

    Les petites coquines font semblant de l'ignorer, puis l'évitent facilement.

    18012014 les jeunes evite theo

    En fait, elles préfèrent Patty qui est de leur génération. Mon pauvre Théo, tu es considéré comme un vieux ! C'est vrai que Patty plait bien à ces jeunes dames !

    18012014 patty a la cote

    Pas grave, Théo retourne brouter. Pour une fois que le temps n'est pas trop humide, il faut profiter de la bonne herbe.

    18012014 theo se remet a brouter

  • Une Cochin joue avec un chiot

    Sans nouvelles de mon fils qui m'avait laissé Ourqo, son chiot Shar-pei, d'abord pour aller travailler, puis pour aller faire la fête,  j'ai été faire des photos de mon coq Atos en compagnie du chiot que j'habitue progressivement à la compagnie des poules. 

    D'ailleurs, Ourqo est maintenant bien calme, juste un peu intéressé,  surtout par les grosses fientes qui lui semblent bien plus goûteuses que ses croquettes. Il s' approche tout tranquillement,  mais les coqs n'en mènent pas large. Théo,  l'aîné des Orpington, va se cacher sous le romarin, vite suivi par Atos, qui pour être plus jeune et vaillant, n'est pas non plus un grand téméraire. 

    Ourqo et coqs

    Atos essaie seulement de conserver sa dignité et part tête haute.

    Ourqo et atos

    Mais une des poules Cochin n'est pas du tout intimidée.  Au contraire, elle est fort intéressée et vient voir de près le chiot qui, déconcerté, préfère s'éloigner.

    Cochin et ourqo

    Mais la Cochin n'en reste pas là. Elle suit Ourqo, bien déterminée à jouer avec lui comme les jeunes Orpingtons et les Cochins font régulièrement avec la chatte Ikarou. Elles encerclent la chatte, puis foncent dessus pour la faire s' enfuir. Là,  pourtant, la Rouquinette est seule, l'autre Cochin se tient à distance, tout comme les autres jeunes d'habitude curieux.

    Cochin suit ourqo

    Rouquinette est décidément très sûre de son fait. Elle se précipite pour piquer le derrière d'Ourqo alors qu'il s' accroupit pour faire son pissou.

    Pique le derriere

    Ourqo, fort surpris, se retourne, troublé par ces avances étranges. On le serait à moins !

    Ourqo se retourne

    Puis, il fait face et s'ensuit une ronde entre la poule et le chiot qui s' observent en se demandant comment faire l'un avec l'autre. Ils s' observent, se suivent l'un l'autre, se font face, puus continuent à se déplacer dans le jardin.

    Ourqo et cochin face a face

    La scène se déroule sous le regard perplexe des poules et coqs qui préfèrent regarder la scène de loin et de haut.

    Tourne autour Prudente distance

    Mais, au bout d'un temps, la Cochin devenant insistante, le chiot a décidé d'entrer dans le jeu. C'est une vraie joute qui a commencé a s' engager, chacun faisant semblant de se précipiter sur l'autre, la poule esquivant en battant des ailes, puis revenant à l'assaut.

    On joue

    Comme l'excitation montait, j'ai décidé d'arrêter la partie en retenant le chiot Ourqo. Il m'en a voulu et s' est permis de grogner en montrant les dents. Il s' est donc retrouvé sur le dos, en position de soumission, avec une sévère remontrance. Il a ensuite boudé pendant une demie heure "c'est pas du juste, c'est elle qui a commencé !"

     

     

  • J'apprends au chiot à respecter les poules

    Le Comte Nobru ayant repris un travail et devant assurer des vacations en 12 heures, il nous a confié Ourqo, son chiot Shar-pei qui n'a que deux mois et demi.

    En l'absence de son maître,  je vais faire un peu d'éducation à ce chiot.

    Ourqo    Ourqo dans le jardin

    J'ai commencé à lui apprendre le mot "non" : "non! Pas dans le bassin", "non ! Pas sur le canapé". Cela semble entrer dans sa petite tête, c'est un petit chien très attentif.  Il a bien compris où était son coin avec sa couverture et,entre deux phases de sorties ou d'apprentissage, il dort en ronflant pour assimiler ses découvertes.

    Nous avons été faire un petit tour dans le jardin et il a vu les poules derrière le grillage de l'enclos. Elles ne se sont pas approchées.  Elles doivent se souvenir qu'il les a pourchassées. Par contre Patty, le coq Cochin et, plus précautionneusement Atos, le jeune Orpington,  sont venus voir en poussant des petits cris d'alerte. Ils étaient plus curieux que vraiment inquiets.

    En fin de matinée,  j'ai commencé à lui apprendre à côtoyer les poules sans les pourchasser en le promenant en laisse près d'elles. Si je m'occupe d'Ourqo régulièrement alors qu'il est encore tout jeune, j'ai une chance de lui apprendre à respecter les poules et, peut-être,  plus tard, de pouvoir le laisser dans le jardin avec elles afin qu'il les garde en compagnie de la chatte Ikarou.

    En fait, ce qui l'a surtout intéressé, c'est de boulotter une pomme que les poules avaient délaissée (elles n'aiment pas beaucoup les pommes). Il a été observé de loin, Atos se mettant en avant comme le coq protecteur du troupeau, car aujourd'hui, c'est Chouppi qui est isolée. Il va être très dominant, celui-là !

      Imag5661 1  Shar pei dans enclos poules

    Une fois sorti de l'enclos et laissé sans laisse, Ourqo est allé explorer, sans plus s'intéresser aux poules. Des petits curieux étaient pourtant massés près du grillage pour l'observer. A noter que lorsqu'un grillage le protège,  Patty devient beaucoup plus hardi.

      Les curieux  Chiot coq et poule  Coq et poules regardant le chiot

    Côté chatte, la présence du chiot inquiète un peu, mais pas trop. Ourqo, pour l'instant, ne fait absolument pas attention à elles. Elles l'observent perchées dans des endroits stratégiques. 

      Imag5655 1  Imag5652 1

  • Chouppi ne veut pas être séparée de son coq

    Chouppi, la jeune Araucana, qui se fait ardemment cocher par Patty, le grand coq Cochin, et par Atos, le jeune Orpington argenté, a maintenant le dos très abîmé. 

    Dans la journée,  j'ai isolé les deux coqs responsables dans un enclos. Ils ont râlé,  mais ils ont bien du s' y faire.  Les poules n'en ont pas été affectées.  Elles en ont profité pour explorer le jardin et, de retour dans l'enclos, ont gratté dans la paille que j'avais déversé ce matin dans leur parcours. Même Chouppi n'a pas eu l'air de se languir de Patty.

    Mais, hier soir, cela a été une toute autre affaire. J'ai essayé de coucher Chouppi dans un autre dortoir, avec la douce Smoothie, une jeune Orpington avec laquelle elle est copine durant la journée. Mais Patty l'a appelée pour se coucher et elle est devenue hystérique. Pour rejoindre son coq, elle était prête à essayer de défoncer portes et grillage ! J'ai fini par céder et la laisser le rejoindre.

    Ah, l'amour !

    Et aujourd'hui, elle s' est promenée toute la journée dans le jardin avec les copines, tout à fait à son aise.  Mais, les coqs déprimant et faisant la grève de la faim, je leur avais mis la grande Orpington splash de 4, 5 kg dans leur enclos. Cela a satisfait Atos qui, après avoir bien couru, est arrivé à ses fins, mais Patty est resté boudeur. Ce soir, il a appelé sa Chouppi qui n'a pas pu résister. Elle s' est envolée au-dessus du grillage pour le rejoindre et se faire cocher, visiblement de manière très satisfaisante pour elle.

    Vivement que les selles de protection arrivent car je n'arriverai pas à les séparer, ces deux-là !

    Les selles de protection sont arrivées : Chouppi n'a mis qu'une heure à s'en débarrasser, avec l'aide des Cochins que ce corps étranger inquiétait. 

    Il ne va pas y avoir d'autre solution que de continuer à isoler les coqs ou à isoler Chouppi ! De temps en temps, je leur autorise néanmoins une sortie ensemble. Ils ont trop attachés l'un à l'autre, cela me fait mal au coeur de les séparer !

    070115 patty et chouppi

    070115 patty se hausse du col

  • Les poules découvrent un chiot

    Pour Noël,  le Comte Nobru s' est offert un chiot, un chiot Sharpei de 2 mois et demi qu'il a appelé Ourqo. Ils sont venus partager notre repas de Noël et le Comte a fait découvrir le jardin à Ourqo qui a commencé par foncer dans le bassin.

    Dans le jardin, les poules et les coqs étaient de sortie. Normal, à Noël,  d'autant qu'il faisait beau cet après-midi. Évidemment,  Ourqo et les poules ont été intéressés de faire connaissance.

    Au début,  les poules, Chouppi la jeune Araucana et une Rouquinette, jeune Cochin, en tête,  étaient fort curieuses du chiot. Ne connaissant que leur chatte avec laquelle elles se perchent ou jouent, elles n'avaient pas vraiment peur du chiot, tout en étant un peu circonspectes. Il est à noter que les coqs, y compris Patty, sont restés en deuxième ou troisième ligne.

    Ourqo qui de son côté, n'avait jamais vu de poule , n'était pas rassuré. Il faut reconnaître que les poules étaient bien plus grandes que lui et restaient assez groupées !

    Mais, encouragé par son maître, le jeune chiot, s' est enhardi, d'autant que certaines poules ont commencé a s' enfuir. Il s' est senti me maître du monde quand Estia, la Padoue, a paniqué et s' est mise à courir affolée en caquetant.

    Pas malin, ça ! Mais tel maître,  tel chien ! 

    Chien et poules i Chien et poules ii

  • Une Araucana bien barbouillée !

    Chouppi est en pleine forme. Toujours prête à explorer, elle profite des sorties dans le jardin pour gratouiller et farfouiller. Mais tout est mouillé et les feuilles détrempées sont boueuses.

    Chouppi farfouille  Choupii gratouille

    Les toupets d'oreilles n'en sortent pas indemnes ! Et comme elle ne peut pas les nettoyer, elle est toute barbouillée !

    Chouppi avec toupets boueux  Chouppi barbouillee

    Pas pratique, les toupets d'oreilles, pour une poule active et curieuse !

  • Une poule peut-elle s' intoxiquer avec des plantes ?

    Les poules en liberté dans un jardin savent-elles choisir les plantes et les baies bonnes pour elles ou bien peuvent-elles s'intoxiquer ?

    Chouppi, ma petite Araucana aventureuse, est très exploratrice en matière gastronomique. Elle picore beaucoup de graines et de baies. Elle aime les figues et semble apprécier les baies de piracantha (buisson ardent). Je me demande si ces baies ne seraient pas toxiques ? Est-ce que les poules savent discerner les plantes toxiques pour elles ?

    Chouppi picorant piracanthas

    Elle essaie aussi un peu de tout : les graines des herbes, les insectes sur les troncs.Chouppi picorant le tronc du palmier

    Comme elle vole bien et grimpe partout, elle explore et trouve des ressources originales, comme le tronc d'un grand palmier en pot. Bien entendu, elle est observée et son exemple fait des émules.

    Renseignements pris et à l'expérience,  les poules en liberté dans un grand espace avec des plantes variées ne s'intoxiquent pas. Elles goûtent un peu de tout mais savent rapidement sélectionner les plantes et les baies qui sont bonnes pour elles. La dose faisant le poison, elles ne mangent pas suffisamment de plantes toxiques pour se rendre malades. 

     

    Lire la suite

  • Les poules savent-elles nager ?

     Certaines poules aventureuses s'avancent sur le bord du bassin mais savent-elles nager ? Si elles perdent l'équilibre et tombent à l'eau peuvent-elles flotter ? Les poules savent-elles nager ? Ce sont des questions que je me suis posées en constatant que certaines poules s'aventuraient volontiers en équilibre sur le bord de l'eau ou sur une eau gelée :

    Une poule Cochin inconsciente avance sur l'eau gelée du bassin

    Dans le jardin, nous avons un bassin surélevé entouré de végétation. Évidemment,  l'eau qui est brassée par une pompe et filtrée par des plantes aquatiques est meilleure pour les poules que l'eau du robinet qui doit sentir le chlore. Et les abords du bassin sont remplis de plantes interessantes qui doivent fourmiller de petits insectes. 

    Bassin vue de la maison

    Jusqu'à présent,  les poules n'approchaient pas du bord, mais depuis hier, Chouppi, la petite Araucana aventureuse, explore le bord du bassin et se penche pour attrapper des graines.

    Chouppi se presente au bord du bassin

    Elle se met en équilibre instable pour aller grapiller sur la végétation luxuriante qui l'entoure et l'envahit.

    Bien sûr, elle donne l'exemple : les autres poules Araucana et les jeunes la suivent ! Enfin, les jeunes agiles la suivent. Patty, son grand coq Cochin

    chéri, observe, la regarde avec envie, mais il est bien trop lourd !Chouppi ne va pas tomber

     

    Chouppi entraine atos au bord du bassin 1

    Bassin les jeunes suivent chouppi

     

     

    Le bassin n'est pas très profond sur le bord et il y a beaucoup de plantes. Je me demande quand même ce qui se passerait si une des poules ou un coq tombait à l'eau.

     

     

     

     

    Renseignement pris, les poules, contrairement aux canards n'ont pas de plumage imperméable à l'eau et elles ne savent pas nager. Si elles tombent à l'eau, leur plumage se gonfle d'eau et elles peuvent se noyer. Heureusement,  il semble que les poules savent instinctivement ne pas trop s'approcher des bords abrupts ou s'avancer dans l'eau.

    J'ai laissé libre l'accès aux bords du bassin en observant et surveillant bien : ni poule ni coq n'est tombé dans l'eau et aucun n'a risqué de se noyer. Par précaution,  j'ai sous la main une grande épuisette près du bord du bassin.

    Est-ce que les poules savent nager ? 

    Edith suit chouppi au bord du bassin Non, les poules ne savent pas nager, mais, en général,  elles font attention à ne pas tomber dans l'eau !

  • Comment faire adopter un nouveau poulailler

    J'ai bien du mal à faire accepter à mes trois jeunes, un coq Orpington et deux poules Cochin de 5 mois, de changer de dortoir. Comme ils étaient rejetés du dortoir du poulailler qu'ils partageaient avec trois autres jeunes d'un mois plus âgés,  on leur a aménagé un dortoir confortable  à l'étage d'un clapier. Le petit coq l'a adopté dès le deuxième jour, mais au bout de cinq jour, les deux poulettes refusent toujours d'aller s' y coucher !

    Je ne sais plus quoi faire pour qu'elles adoptent ce nouveau poulailler.

    Nouveau poulailler pour les cochins