Créer un site internet

Incubations et éclosions

 J'ai commencé les incubations artificielles d'oeufs de poule en 2015 avec deux couveuses : une petite BRINSEA automatique de 7 oeufs et une RCOM 20. Débutante,  j'ai veillé au respect des meilleurs paramètres d'incubation sur lesquels j'ai fait des recherches : Paramètres d'incubation des œufs de poule : revue de lectures

Mes résultats en 2015 ont été médiocres,  mais ils tiennent en grande partie au caractère aléatoire des résultats en matière d'incubation et d'éclosion des oeufs transportés (Clqiuez sur les liens ci-après) :                     Test de fécondité des œufs d'araucana

Taux d'éclosion oeufs Colissimo                                        Incubation des œufs d'Orpington et de Cochin transportés

Billets relatant mon expérience en matière d'incubation artificielle et éclosion d'oeufs de poules :

Bilan de la compétition poule couveuse électrique           Compétition poule versus couveuse électrique

Sauvetage d'un poussin mal positionné pour éclore         Quand et comment transformer la couveuse en éclosoir ?

  • Test de fécondité des œufs d'araucana

    Première  incubation des œufs d'araucana de mon petit élevage en 2016 : Test de fécondité sur 20 œufs

    22022016 essai fecondite oeufs araucana  07122015 tic et tac 1 Je viens de lancer mon premier essai d'incubation avec des œufs d'araucana de mon petit élevage. J'ai rempli la couveuse RCOM20 en espérant avoir quelques résultats positifs. C'est l'occasion de réétalonner la couveuse pour la saison 2016 en vérifiant que les réglages de Températures et de taux d'hygrométrie sont toujours fiables.

    C'est aussi un test de fécondité de mes poules et de leur jeune coq araucana Tac. Je n'espère pas de miracle car Tac est responsable de 17 poules dont 7 Orpingtons et 2 Cochins bien paisibles et faciles à cocher. Je ne le vois pas beaucoup cocher les cinq Araucanas qui sont bien plus actives et courent vite. Enfin, peut-être que dans l'intimité du dortoir...01072015 poules araucana avec des toupets d oreilles 4 22022016 tac coq regnant

    C'est la première fois que je fais une incubation artificielle avec des œufs de mes poules. Jusqu'à présent, je n'avais incubé que des œufs commandés sur internet et qui avaient été trannsportés par Colissimo.

    Bien que l'incubation des œufs d'Araucana puisse être difficile et que le taux de fécondité ait toute chance d'être bas, la fraîcheur des œufs permettra peut-être une ou deux bonnes surprises. Je suis impatiente de voir des petits pious de Tac et de mes poules même si je sais que je ne manquerai probablement pas de poussins quand le printemps sera là et que les mémères voudront toutes se mettre à couver.

    22022016 tac et ses memeres orpington 22022016 tac et ses memeres Bien sûr, en avançant dans la saison, il faudra que j'isole Tac avec les Araucanas pour améliorer les chances de fécondation. Tac est vraiment trop attentif à ses mémères. Il faut dire qu'elles semblent très satisafaites de leur jeune coq calme, gentil et surtout beaucoup moins lourd et brutal que ne l'était Patty, l'énorme coq Cochin.

  • Bilan de la compétition poule couveuse électrique

    Le bilan de la compétition entre poule et couveuse électrique lancée depuis 3 semaines est sans appel.

    12 oeufs d'Araucana commandés au Parc animalier du Marais dans l'Oise et reçus en Colissimo ont été répartis par moitié entre une poule Orpington, Zoé,  une bonne couveuse, et une couveuse électrique.

    08042015 zoe pendant eclosion poussins araucana  01042015 oeufs couves par zoe orpi 1

    Dans ma couveuse BRINSEA mimi advance,  6 oeufs d'Araucana et un oeuf de croisé que je considérais au début comme test. 3 oeufs d'Araucana sont assez rapidement apparus clairs. Sur les 3 oeufs d'Araucana restants, j'en ai cassé un au mirage du 10ème jour. Il contenait pourtant un embryon en cours de développement. 

    Comme, parallèlement, Zoé,  la poule Orpington semblait bien gérer sa couvaison,  je lui ai rajouté un oeuf fécondé de ma couveuse.

    J'ai transféré mes 2 oeufs restants, l'oeuf de croisé qui s'était bien développé et que je n'avais plus le courage d'arrêter et un oeuf d'Araucana à la coquille sale, dans ma RCOM20, le ventilateur de la BRINSEA faisant, à mes oreilles, un bruit désagréable. 

    Au 20ème jour, l'oeuf de croisé a éclos et Chouppa, poussin de Patty, coq Cochin et Chouppi, poule Araucana est né.

    Au 22ème jour, l'oeuf d'Araucana n'a pas éclos. Il n'est même pas bêché. Je pense que le poussin, pourtant très remuant au 18ème jour, est mort au 19ème jour. J'ai en effet cassé l'oeuf pour savoir ce qui s' était passé et le jaune d'oeuf n'avait pas du tout été résorbé dans l'abdomen du poussin.

    Bref, le score de la couveuse électrique est de 1 croisé et 0 Araucana

    Zoé, la poule Orpington,  a réussi à faire éclore 3 oeufs. Elle a donc 3 poussins Araucana nés sous elle et 1 poussin croisé né en couveuse que je lui ai glissé nuitamment sous les plumes. 

    Elle va pouvoir poussiner au calme et au chaud car nous avons réinstallé la petite famille dans un grand parc à lapin dans une chambre libre depuis le départ des enfants.

    Au total, sur les 12 oeufs reçus, 5 étaient fécondés, soit 41,65%. Parmi ces 5 oeufs, 1 a été cassé par maladresse de ma part et 1 a arrêté tardivement son développement. Le taux d'éclosion est donc de 70% des oeufs fécondés. 

    3 poussins Araucana sont finalement nés, soit un taux de réussite global de 25%.

    Les poussins sont adorables, comme tous les petits poussins, mais je suis un peu contrariée : deux des Araucanas ont une queue qui pousse à 1 semaine !

    16042015 poussin araucana de 1 semaine avec queue  16042015 poussin croise et araucanas a 1 semaine

  • Triste, j'ai cassé un oeuf avec un embryon de 10 jours

    Je suis triste ce matin. Comme j'ai transféré hier mes oeufs d'Araucana de la petite BRINSEA vers la RCOM j'ai voulu contrôler les oeufs en les mirant. Et, saleté d'arthrose ! J'ai sous-estimé l'engourdissement de mes doigts ce matin. J'avais pourtant fait des exercices d'assouplissement comme tous les jours !

    Tout se passait bien quand le troisième oeuf m'a échappé. Et, bien sûr,  loi de la chute de la tartine beurrée,  c'est un oeuf bien fécondé qui s' est cassé avec un embryon de 10 jours en plein développement. 

    Embryon de poussin 10 jours incubation

    J'ai bien fait hier de ne pas me hasarder à sortir du nid les oeufs d'Araucana que couve Zoé,  la poule Orpington. 

  • Sauvetage d'un poussin mal positionné pour éclore

    Pour ma première incubation d'oeufs de Cochin et d'Orpington transportés, je tombe sur la situation du poussin qui a bêché du mauvais côté de l'oeuf et qui, même aidé, demeure coincé dans son oeuf en pioupiotant à l'aide.

    Constatant qu'un oeuf d'Orpington bleu était bêché du petit côté depuis au moins 6 heures du matin et que le bêchage n'évoluait pas, j'ai commencé, à partir de 11 heures, par délicatement élargir le point ébréché avec une pince à épiler en enlevant un peu de coquille, millimètre par millimètre. Le problème était quand même de faire vite pour ne pas laisser trop longtemps le poussin hors de la couveuse.

    Ja l'ai donc sorti pour faire un peu de découpe tous les quarts d'heure, mais, en début d'après-midi, la situation me semblait compromise. Je n'arrivais pas à comprendre où était le poussin, certains endroits de la membrane saignaient et le poussin, tout en continuant à pioupiouter régulièrement, ne se dépliait absolument pas.

    27032015 pas le bon sens

    L'oeuf avait vraiment sale gueule et je commençais à me demander quoi  faire.

    27032015 debut de decoquillage 1

    J'ai été consulter google en tapant "aider un poussin à sortir de sa coquille", et j'ai trouvé un billet expliquant que dans le cas où le poussin était coincé dans l'oeuf, il fallait complètement le décoquiller. Heureusement, un des billets expliquait aussi comment faire par rapport aux différents éléments oeuf-poussin.

    http://aviculturewallonne.naturalforum.net/t1799-aider-un-poussin-a-sortir-de-l-oeuf

    et le détail du comment faire :

    http://poussincitadin.free.fr/site/details.htm

    J'ai fini par comprendre ce que je voyais : en fait ne dépassait du petit trou de béchage qu'une extrémité d'aile. Là où j'avais ouvert au début, ce n'était pas bon du tout. C'était le côté du ventre avec le placenta. Il fallait que je reparte de l'autre côté, côté du dos.

    J'avais encore l'espoir que le poussin se déplie lorsque j'ai coupé les membranes et que je suis même arrivée aux pattes. Mais non, Pioupiou pioupioutait en rythme avec mes coups de pince à épiler mais ne se dépliait pas.

    Il a donc fallu que j'épluche complètement mon oeuf avec le suspens à l'arrivée au niveau de la zone du placenta.

    Ouf, le poussin était bien prêt ! le cordon ombilical s'est détaché tout seul du placenta sans saigner.

    J'ai remis ma petite boule de chair palpitante au chaud dans la couveuse, sans avoir pu voir la tête, complètement repliée de côté sous le corps.

    Je n'ai pas cherché à le déplier, sachant qu'il devait être à la fois choqué et totalement ankylosé et qu'il fallait le laisser récupérer et attendre que la circulation se fasse mieux pour qu'il puisse se déplier.

    Il est resté une bonne heure sans bouger mais en respirant calmement et régulièrement. Puis, peu à peu, la tête s'est dégagée, mais le cou semblait gonflé et les yeux restaient fermés. Une heure plus tard, il a commencé à relever un peu la tête et à ouvrir faiblement les yeux. Une heure encore plus tard, il était debout et me voyant approcher la tête de la couveuse, s'est approché de moi. Là, en voyant son regard vif et attenttif, j'ai compris que ce petit allait vivre.

    Je l'ai laissé la nuit dans la couveuse qui était toujours en mode éclosoir avec une température à 37,7° et un taux d'humidité à plus de 70%.

    Il n'a pas pu sécher, mais il a eu bien chaud. Au matin, il allait très bien. Il ne demandait qu'à sortir, mais je l'ai fait un ppeu patienter en attendant que le dernier oeuf éclose. Un beau poussin Cochin blanc s'est extirpé rapidement de son oeuf en ruant avec vigueur et est arrivé pour lui tenir compagnie. 

    27032015 naissance poussin cochin et decoquille 2   27032015 naissance poussin cochin et decoquille 3

    En fin d'après-midi, après avoir baissé régulièrement le taux d'humidité et la température dans la couveuse, j'ai transféré les deux nouveaux dans la poussinière où ils ont rejoint, avec une satisfaction manifeste, les copains nés plus tôt.

    Le petit poussin décoquillé va très bien. je ne le distingue plus de ses frères ou soeurs. En fait, il est clair, comme deux des autres Orpingtons car, bien qu'issu d'un oeuf de poule bleue, c'est un splash.

    Voilà, un beau petit Orpington splash qui a bien mérité de vivre !

    27032015 orpi bleu et decoquille sec

  • Quand et comment transformer la couveuse en éclosoir ?

    Préparation de la phase éclosion des oeufs de poule

    En fin d'incubation, il faut modifier les conditions d'environnement des œufs, soit en les transférant vers un éclosoir, soit en installant la couveuse au plus proche des conditions d'un éclosoir.

    Les conditions de l'éclosion sont différentes de celles du début de l'incubation. Il faut arrêter le retournement, enlever éventuellement des séparations entre les oeufs et augmenter le taux d'humidité pour le porter à 60-65%.

    L'objectif de l'augmentation du taux d'humidité est de rendre un peu plus friable la coquille afin que le poussin à naître puisse la percer facilement. Il doit aussi permettre au poussin de percer les membrances internes de son œuf. Pour cela, il faut que la ventilation ne contrarie pas le processus en venant déssécher les membranes, une fois la coquille percée.

    L'intérêt d'un éclosoir est son absence de ventilation qui évite ce déssèchement des membranes. 

    On peut aussi utiliser une couveuse statique (sans ventilation) comme éclosoir.

    Si on ne transfère pas les œufs dans un éclosoir pour la période d'éclosion, il faut néanmoins adapter les conditions de la couveuse en s'assurant que la surface sur laquelle repose les oeufs n'est pas glissante pour les pattes des poussins et que la ventilation donnant sur les oeufs n'est pas trop forte.

    Si la surface de la couveuse est glissante, il vaut mieux la doubler avec un revêtement antidérapant. Pour la ventilation, soit il est possible d'en régler la puissance, soit il est possible de mettre un cadre autour des oeufs pour éviter que l'air n'arrive directement sur les coquilles. 

    Avec un simple tissu éponge, du type de ceux que l'on met sous les égouttoirs, acheté au rayon produits d'entretien d'un grand magasin, j'ai bricolé un cadre :

    28032015 eponge tissu decoupee

     

    J'ai conservé le cadre intérieur de la RCOM qui sert à fixer les barettes de retournement et ai maintenu le fond avec deux barettes d'extrémité :

    22032015 transformation couveuse en eclosoir

    Evidemment, il ne faut pas bloquer toute arrivée d'air, les poussins ayant besoin d'oxygène pour fournir leurs efforts lors de l'éclosion.

    Quand passer en mode éclosoir ? 

    Reste la question du meilleur moment pour transférer les oeufs en éclosoir ou pour adapter les conditions de la couveuse à l'éclosion.

    Selon la publication du fournisseur Petersime (lien ci-dessous), deux périodes sont possibles : du 17ème au 18ème jour ou bien du 18ème au 19ème jour.

    http://www.petersime.com/fr/departement-de-developpement-de-couvoir/comprendre-luf-a-couver/

    Les avantages et inconvénients de ces deux périodes ne sont pas claires. Il semble donc possible de passer en mode "éclosoir" de J17 à J18 ou de J18 à J19. J'ai décidé de réinstaller la couveuse en mode éclosoir entre J17 et J18 et ainsi de ne plus avoir à toucher les œufs.

    Une chose est sûre : Il faut éviter de manipuler les œufs après le transfert ou l'installation dans les conditions de l'éclosion qui doit évidemment se faire avec délicatesse, sans choquer physiquement les œufs

    Quand augmenter le taux d'humidité ?

    Les articles convergent globalement vers un taux d'humidité à 60-65% à partir du 19ème jour, sans préciser si le 19ème jour veut dire à J18 ou entre J18 et J19. Sans doute cela n'a-t-il pas une réelle importance.

    Certains éleveurs déclarent préférable des taux plus haut, à 70%, voire au-delà. Aucun article ne vient étayer cette recommandation. L'éclosion des premiers poussins va apporter une humidité supplémentaire et va faire augmenter naturellement le taux d'humidité.

    Certains indiquent de passer à 50% à J18 et à 65% à J19.

    C'est ce que je compte faire pour ma première incubation 2015. Dans le cadre de cette incubation, il n'est pas utile de trop se presser car les œufs incubés sont des œufs d'Orpington et de Cochin plutôt gros et l'incubation s'est déroulée à la température plutôt basse pour de gros œufs de 37,5°. Je n'escompte pas d'éclosion avant J21 bien révolu.

    Un point est certain : à partir du moment où l'on règle l'humidité à 65%, il ne faut plus ouvrir la couveuse. Même si le taux d'humidité semble remonter très vite, le mode d'emploi d'une petite couveuse précise bien qu'un minimum de 6 heures doit s'écouler entre deux ouvertures si on est absolument obligé d'ouvrir le couvercle.

    Finalement,  j'ai monté le taux d'humidité à 70% à J20, taux maximum prévu dans la couveuse RCOM20. Et je comptais bien sur mon système de cadre en éponge pour faire monter le taux si nécessaire, ou bien aider la couveuse à le rétablir plus vite.

    Deux œufs d'Orpington ont fait l'objet d'un petit bêchage interne.

    Il n'y a plus qu'à attendre, sans rien faire, ce qui est bien le plus difficile !

    Lire la suite

  • Compétition poule versus couveuse électrique

    Je vais profiter des œufs d'Araucana que j'ai reçus mercredi dernier pour faire des essais : une compétition poule couveuse et couveuse électrique, d'une part, un réglage un peu différent de ma couveuse BRINSEA, d'autre part.

    Le contexte :

    J'ai reçu 12 œufs d'Araucana commandés au Parc animalier du Marais dans l'Oise. Dans le même temps, Zoé, ma poule Orpington noire qui a déjà bien couvé l'année dernière a commencé à couver.

    Après avoir nettoyé les oeufs avec une solution anti-bactérienne,  j'en ai mis 6 de côté, les 6 les plus bleus et les plus propres, pour les faire couver à Zoé, la poule Orpington noire qui tient le nid depuis 3 jours et j'ai mis les 6 autres dans ma petite couveuse BRINSEA mini advance de 7 œufs.

    21032015 oeufs d araucana a incuber

    J'ai profité d'une sortie de Zoé pour reprendre les œufs qu'elle avait commencés à couver et les remplacer par les 6 œufs d'Araucana. J'ai, à cette occasion, eu la surprise de trouver 10 œufs dans le nid alors que j'avais veillé hier à limiter le nombre d'œufs à 6. Même la Padoue avait réussi à faire adopter un de ses œufs alors que j'étais persuadée avoir contrôlé les entrées-sorties du petit enclos dans lequel est installée la boite à transport de chat qui sert de nid à Zoé ! Elles sont très fortes !

    Zoé s'est réinstallé sur les œufs d'Araucana, les a réarangés à sa façon dans la paille du nid, puis s'est remis à couver avec acharnement. Elle ne s'est levée que 10 minutes hier pour boire un coup, picorer quelques graines et faire ses besoins.

    21032015 poule orpington tient le nid

    En ce qui concerne l'incubation dans la BRINSEA,  j'ai décidé de faire un essai : alors que pour l'incubation des œufs d'Orpington et de Cochin encore en cours j'ai laissé le réglage de la température dans la RCOM20 à 37,5°, j'ai décidé de débuter l'incubation des œufs d'Araucana à 37,8º dans la petite BRINSEA.

    Je diminuerai la température à 37,6º à partir du quatrième jour et baisserai à 37,5° à partir du 14ème jour.

    On verra bien au mirage à 7 jours ce que donnent les résultats comparés entre poule couveuse et couveuse électrique, sachant que le nombre d'œufs est vraiment trop faible pour qu'il soient généralisables !

    Pour avoir également une idée avec un œuf d'Araucana sûrement fécondé et qui n'a pas été transporté, j'ai complété la couveuse BRINSEA d'une capacité de 7 oeufs avec un œuf de Chouppi ma jeune Araucana.

    Point de la compétition entre poule couveuse et couveuse électrique à 12 jours :

    Pour l'instant, Zoé est en très net avantage. Sa couvaison a l'air de se passer très bien. Elle trône victorieusement sur un nid superbe. Elle gère comme une pro ses sorties et semble même beaucoup moins nerveuse qu'au début de la couvaison. Bref, elle donne l'impression d'assurer ! Elle mange bien et est même très en beauté, son plumage est reluisant avec de très beaux reflets verts.

    Du côté Graciane et couveuse électrique, le bilan est moin d'être fameux : au 6 ème jour, j'ai exclu deux oeufs clairs. 

    Comme la couveuse RCOM20 s'est libérée suite à la naissance des poussins Orpington et Cochin et que le bruit du ventilateur de la BRINSEA mini-advance m'est assez désagréable, j'ai tranféré les oeufs restants dans la RCOM.

    Ensuite, voulant vérifier que tout se passait bien pour les oeufs transférés, j'ai laissé échapper un oeuf qui s'est cassé alors qu'il contenait un embryon de 10 jours bien développé.

    Et, aujourd'hui, à 12 jours, odeur d'oeuf pourri dans la couveuse ! Un oeuf, le plus sale à l'arrivée que je n'avais pas réussi à vraiment nettoyer, puait au travers de sa coquille. Direct au compost sans le casser.

    Un autre oeuf, déjà douteux au mirage précédent, était manifestement à l'arrêt.

    Bref, il me reste deux oeufs sur les oeufs d'Araucanas très sales reçus du Parc animalier du Marais et mon oeuf témoin de Chouppi, ma petite Araucana, fécondé par le coq Cochin Patty, qui se développe très bien.

    Point d'avancée au 18ème jour :

    Mes deux oeufs dans la couveuse bougent tout seuls. Les pious sont donc bien encore vivants. Reste le suspens de l'éclosion...

    Du côté de Zoé,  je n'ai toujours pas miré les 6 oeufs qu'elle couve depuis le départ.  Je sais juste que le 7 ème oeuf que je lui ai rajouté était bien fécondé. Combien d'oeufs étaient fécondés et combien Zoé va-t-elle réussir à en faire éclore ? J'attends avec un certain optimisme compte-tenu de l'attitude satisfaite de Zoé qui semble maîtriser la situation.

    J'aurai la surprise jeudi.

    Dès mercredi, au 20ème jour :

    Ce matin, une des deux oeufs dans la couveuse, l'oeuf de croisé (Chouppi, poule Araucana et Patty, coq Cochin) était un peu bêché. A midi et demi, Chouppa est né. Il semble aller très bien.

    L'autre oeuf n'est pas du tout bêché, mais c'est assez normal. Il a été stocké et transporté avant incubation alors que l'oeuf de Chouppi était tout frais. De surcroît, Chouppi et Patty sont des jeunes parents.

    Du côté de Zoé, la poule Orpington, je crois avoir entendu de faibles cui-cui, mais ce n'est pas encore très net.

    Bilan à 21 jours :

    Le second oeuf de la couveuse électrique et le seul d'Araucana a arrêté son développement. Chouppa, le petit croisé demeure le seul et unique piou de cette couvaison. 

    Du côté de Zoé,  le bilan est sûrement meilleur, mais je ne sais pas à quel point. Des pious sont nés mais ils sont très discrets et ne sont pas sortis du nid. En regardant sous Zoé,  de derrière sinon gare aux coups de becs, j'en ai vu 2. Peut-être y en a-t-il un troisième,  mais je ne suis pas sûre. 

    Nous avons réinstallé Zoé et sa couvée dans un grand parc dans la maison. On verra demain ce qu'il en est. J'ai profité de la réinstallation faite à 23 heures pour glisser mon petit Chouppa sous Zoé. 

  • Incubation des œufs d'Orpington et de Cochin transportés

    Les œufs d'Orpington que j'ai reçus par la poste ayant des images très perturbées au mirage, je les ai fait reposer 48 heures. J'espère que cela leur aura permis de se rétablir un peu. J'ai lancé l'incubation de ces oeufs dans la RCOM20 et la petite BRINSEA avec les œufs de Cochin reçus parallèlement et qui ont une image plus rassurante au mirage.

    Pour donner le maximum de chance à ces œufs, je n'ai lancé un retournement que toutes les 3 heures à partir du 3 ème jour et ne les ai pas mirés pas avant le 8 ème jour. Il n'y avait plus qu'à attendre en espérant que les œufs étaient bien fécondés et les germes très résistants.

    Résultats au 7 ème jour : Sur 23 œufs, 10 œufs sont clairs et 3 sont douteux. En fait, les résultats des œufs d'Orpington qui présentaient une image très perturbée au mirage ne sont pas pires que ceux des œufs de Cochin. Au contraire : seulement 4 œufs d'Orpington exclus - malheureusement des fauves à liserés - et 7 oeufs de Cochin, 5 blancs et 2 bleus.

    A noter que le taux de succés de 50% d'œufs se développant est identique dans la RCOM et la petite BRINSEA.

    L'intérieur des œufs apparaisssant clairs au mirage montre une absence de développement ou une interruption précoce de développement du germe :

    13032015 interieur oeufs clairs a 7 jours

    J'ai regroupé les 13 œufs restant en course dans la RCOM20

    12032015 oeufs orpi et cochin rescapes dans rcom

    Il reste 8 œufs d'Orpington, dont 5 d'Orpington bleu et 3 d'Orpington fauve à liserés et 5 œufs de Cochin, dont 4 de Cochin bleu et 1 de Cochin blanc.

    Rendez-vous la semaine prochaine pour savoir combien d'œufs auront pu continuer leur développement parmi les 13 oeufs de ce vendredi 13...

    Mirage à 13 jours : œufs ont un développement et une poche d'air conformes aux 13 jours d'incubation: 7 Orpingtons (5 bleus et 2 Ofal) et 2 Cochins bleus.

    Deux œufs ont un développement arrêté, dont malheureusement un Ofal qui a avorté :

    18032015 oeuf avorte

     

    2 œufs ont un développement moins franc et une poche d'air très déformée. Je les ai gardé, au cas où, surtout que parmi ces deux œufs il y a le seul œuf de Cochin blanc qui s'est développé. On verra bien à 18 jours... 

    Enfin, au moins 9 œufs encore dans la course, sans être terrible, ce n'est pas nul !

    Et l'attente se fait longue avec l'espérance ! J'en ai fait un petit poème pour tous ceux et celles qui, comme moi, couvent leur couveuse :

    http://graciane.e-monsite.com/pages/poules-en-vers/attente-et-esperance.html

    Au 18ème jour, les deux œufs dont le développement semblait réduit, avec une chambre à air très agrandie et déformée ou de la cohabitation de la chambre à air et d'une poche d'air, semblent poursuivre leur développement.

    J'ai donc encore 11 œufs susceptibles d'éclore : 7 d'Orpington et 4 de Cochin.

    Après avoir hésité, j'ai décidé de passer la couveuse en mode éclosoir dès le 18 ème jour. J'ai donc arrêté le retournement, enlevé les barettes de séparation, mis un tapis antidérapant sur la surface trop lisse de l'intérieur de la RCOM et installé un cadre autour du futur bac d'éclosion pour éviter que le flux d'air de la ventilation n'arrive directement sur les œufs.

    J'ai profité de la réinstallation des œufs pour mettre un thermomètre dans la couveuse : Il indique un bon 38° alors que la température de consigne de la couveuse est de 37,4°. Cela me semble normal compte-tenu du dégagement normal de chaleur par les œufs eux-mêmes selon le graphique que j'ai trouvé dans la publication ci-dessous :

    http://www.petersime.com/fr/departement-de-developpement-de-couvoir/comprendre-luf-a-couver/

    Pour ce qui est du taux d'humidité, je le laisse à 45% jusqu'à la fin du 18ème jour, je passerai à 50% à J19(du 19ème au 20ème jour) et à 65% à J20(à partir du début du 20ème jour).

    Craignant que l'humidité soit un peu insuffisante, je l'ai montée à 70%

    Aujourd'hui, 25 mars, l'incubation arrive au 20 ème jour à 13 heures.

    A 10 heures, un petit point d'impact sur un gros œuf situé au milieu de la couveuse et à 11 heures un impact sur un deuxième œuf, un plus petit, situé sur le bord externe. Et je commence, malgré le couvercle que je tiens bien entendu fermé, à entendre de légers pépiements.

     25032015 oeufs orpington beches a j20

    Aujourd'hui, jeudi 26 mars, Jour 21 de l'incubation, premier bilan :

    Sur les 7 oeufs d'Orpington, 5 sont nés sans problème durant la nuit : deux Ofal(Orpington fauve à liserés) et 3 Bleus. Ces cinq poussins étaient tellement en forme que j'ai dû les sortir assez rapidement de la couveuse car ils bousculaient les oeufs restants dans tous les sens.

    26032015 poussin ofal deja dans le plat   26032015 trio poussins orpis 2 ofal et 1 bleu 1

    Un sixième petit Orpington, un petit bleu, a béché du mauvais bout de l'oeuf, le bout pointu, sans chambre à air. Il piaillait et, manifestement, cela ne pouvait pas évoluer. Au bout de 6 heures, j'ai commencé à enlever des petits bouts de coquille, puis le pensant prêt, je l'ai carrément décoquillé.

    Je suppose que ce problème de positionnement est lié à la poche d'air très déformée apparue après le transport de l'oeuf.

    J'espère que le piou va se remettre de l'épreuve. Ce n'est pas sa faute si son oeuf a été transporté dans un shaker !

    Au matin, un petit Cochin bleu est né spontanément et va bien.

    Mais les deux autres oeufs de Cochin me laissent perplexes. Aucun bêchage, pourtant cela piaille dans l'oeuf du Cochin blanc.

    On verra demain...

     Au matin du 22ème jour :

    Le petit Orpington décoquillé manuellement va bien et le gros oeuf de Cochin blanc est bêché. 

    Deux heures plus tard, le petit Cochin sort de son oeuf avec de grandes ruades. Il est costaud, avec de grandes pattes.

    Bilan de l'éclosion : 6 Orpingtons et 2 Cochins.

     

  • œufs fécondés abîmés au transport

    L'état des œufs reçus après transport par Colissimo m'apparait fort variable :

    J'avais commandé des œufs fécondés d'Orpington à un éleveur de Bretagne, et des œufs fécondés de Cochin à un éleveur dans l'Isère et m'étais mise d'accord avec chacun des deux éleveurs pour que les oeufs arrivent le même jour. 

    Ils sont bien arrivés comme prévu ce matin vers 11 heures avec remise en mains propres par le livreur de Colissimo.

    Les deux paquets avaient, extérieurement, l'air en bon état.

    Le paquet venant de Bretagne comprenait deux boîtes à oeufs calées avec du polystyrène et des journaux. Les œufs à l'intérieur des boites étaient entourés de coton.

    le paquet venant d'Isère comportait une grande boîte à œufs calée avec des bandes de mousse. les œufs à l'intérieur de la boite étaient calés avec du sopalin.

    Dans les deux cas, les boites étaient bien fermées, entourées de scotch d'emballage. J'ai déballé les oeufs très précautionneusement et ai décidé de regarder leur aspect au mirage.

    Au mirage, l'aspect des œufs se révèle fort différent : les œufs de Cochin reçus d'Isère semblent en bon état et présentent au mirage une image proche de celle d'œufs qui n'auraient pas été transportés. En revanche, les œufs d'Orpington présentent des anomalies, des tâches floues qui circulent dans les oeufs. Un des œufs était carrément fêlé avec son coton collé par le blanc d'œuf qui s'était un peu échappé.

    04032015 oeuf orpi bleu fele apres transport  04032014 oeuf orpi bleu au mirage

    Je vais laisser reposer ces œufs bien à plat, mais j'ai un gros doute sur la possibilité de réussite de l'incubation des œufs d'Orpington.

    Par curiosité, j'ai entrepris de tenter de reproduire l'image du mirage de ces œufs transportés avec un des œufs de mes poules Orpington.

    J'en ai pris un au réfrigérateur qui a été pondu depuis plusieurs jours et je l'ai miré pour avoir une image de base. L'image au mirage est parfaite. On voit la petite poche d'air et le jaune d'œuf.

    J'ai secoué l'œuf dans tous les sens plusieurs fois sans ménagement. L'image de l'œuf reste identique.

    J'ai ensuite tapé de manière répétée et rythmée l'œuf sur le plat de ma main, imaginant reproduire des tressautements sur un tapis à rouleaux. Il m'a fallu près de deux minutes de tapes fermes pour arriver à reproduire une image proche de celle que je vois au mirage des œufs d'Orpington transportés par la poste.

    Conclusion : les œufs d'Orpington ont subi plus de deux minutes de tape-cul et l'emballage n'a pas amorti.

    Lire la suite

  • Début d'incubation avec 6 oeufs d'Orpington doré à liserés

    C'est parti ! J'ai lancé samedi ma première couvaison artificielle d'œufs avec 6 œufs d'Orpington doré à liserés (Odal), dans ma petite couveuse BRINSEA advance de 7 œufs. Les œufs ont été commandés à un éleveur amateur suite à une annonce sur le journal Le Bon Coin et sont arrivés par Colissimo, très bien emballés et en bon état apparent, vendredi matin.

    02032015 oeufs odal en incubation dans couveuse

    Depuis que l'ai pu constater que des conditions d'incubation atypiques pouvaient donner des résultats, je suis asez décontractée avec la question des réglages idéaux de la couveuse. mais je suis curieuse et souhaite suivre ce qui se passe.

    Pour suivre de près l'évolution de la poche d'air sans manipuler trop fréquemment les œufs d'Odal, j'ai complété la couveuse avec un œuf d'Orpington de mes poules de même gabarit que les œufs d'Odal que j'ai reçus par la poste. J'ai choisi un œuf de la grande Orpington splash dont la coquille est plus claire que celle des Odal. Peut-être que ce n'est pas totalement significatif car la porosité des coquilles peut être différente. Les œufs n'ont pas non plus été stockés dans les mêmes conditions et mon œuf témoin n'a pas été transporté, mais c'est plus facile à mirer et je risque moins de confondre l'œuf témoin avec les autres œufs.

    Ci-dessous, un œuf d'Odal en premier plan : de petites tâches de rousseur le rendent plus roux que les œufs des autres orpingtons :

    02032015 couleur oeuf odal

    De toute manière, je ferai un mirage de contrôle des œufs d'Odal à 8 jours pour vérifier que le taux d'humidité convient pour ces oeufs-là.

    Aujourd'hui,  à 11 heures, je déclenche la programmation du retournement automatique des oeufs en laissant le paramétrage par défaut de la machine. Compte-tenu des échanges sur les forums, il m'apparaît que suivre les recommandations de la notice de la couveuse est une bonne idée. Le retournement se fera donc toutes les 45 minutes pendant 7 secondes, ce qui permet bien de retourner les oeufs de 90°(un quart de tour). J'ai fait des petites marques sur l'œuf témoin pour le vérifier.

    Dans cette logique, j'ai laissé de l'eau dans un des deux réservoirs. S'il apparaît au mirage que les poches d'air ne se développent pas suffisamment, je laisserai les deux bacs sans eau. La température de la pièce est de 20ºC et le taux d'humidité ambiant varie de 55 à 58%. Les œufs eux-mêmes sont gros et dégagent possiblement pas mal d'humidité. 

    Résultat du mirage de l'œuf d'Orpington splash témoin après 2 jours d'incubation :

    02032015 oeuf orpi reference incubation 2 jouurs

    Par curiosité, comparaison avec un oeuf d'Odal pondu depuis quelques jours et conservé en dehors du réfrigérateur dans une pièce à 20° et à 58% d'humidité.

    02032015 oeuf odal stocke non incube

    La différence n'est pas flagrante, mais la poche d'air de l'oeuf en incubation n'a pas non plus l'air ridicule. Evolution à suivre...

     

     

    Lire la suite

×